Le Blé en herbe (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Blé en herbe

Le Blé en herbe

Réalisation Claude Autant-Lara
Scénario Jean Aurenche
Pierre Bost
Claude Autant-Lara
Acteurs principaux
Sociétés de production Franco-London Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 1954
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Blé en herbe est un film français, adaptation du roman éponyme de Colette, réalisé par Claude Autant-Lara, sorti en 1954.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Phil a seize ans et Vinca quinze. Ils passent, comme chaque année, leurs vacances sur une plage bretonne, dans une maison que partagent leurs familles respectives. Ils sont comme frère et sœur mais cet été leur relation devient autre chose, sans qu'ils en aient encore vraiment conscience. Cependant, Phil fait la connaissance de l'élégante Mme Dalleray, trente ans de plus que lui et passant les vacances seule sur la côte où elle a une maison. Elle invite le tout jeune homme à y entrer un moment, elle l'incite ensuite à y revenir. On la voit attendrie, émue par la fraîcheur charmante de ce jeune homme en fleur. Phil, flatté par l'attention de cette femme belle et raffinée mais qui a l'âge de sa mère, se laisse séduire et lui rend bientôt en cachette des visites nocturnes... que Vinca ne tarde pas à découvrir et à lui reprocher.
Cette aventure favorisera en fait l'expression des sentiments amoureux que les deux adolescents éprouvaient déjà l'un pour l'autre sans vraiment se les avouer, tandis que les vacances d'été touchent peu à peu à leur fin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

« Avec Le Blé en herbe, Autant-Lara retrouve ses ennemis de base. Les intégristes de tout poil se déchaînent. Ainsi, une association baptisée « Cartel d’action morale et sociale à Paris » lui envoie ce texte "gratiné" : « Votre projet, tiré de l’œuvre de Colette, nous déplaisait en raison des répercussions morales néfastes que ne pourrait manquer d’avoir un tel film sur l’ensemble de la jeunesse de notre pays. Du reste, nous songions déjà à le dénoncer aux autorités lorsque nous avons appris par la presse que vous renonciez à la réalisation de ce film, par suite de l’état de santé d’Edwige Feuillère ». Malheureusement pour nos censeurs auto-proclamés et heureusement pour le cinéma, le film se fera, en 53, avec une Edwige Feuillère qui a retrouvé sa robuste santé. Colette qui assista à la première projection publique ne cacha pas sa satisfaction. La critique accueillit le film sans enthousiasme mais la jeunesse s’y précipita en masse. En ce milieu des années cinquante, Le Blé en herbe fit beaucoup pour l’éveil de la sexualité des adolescents « coincés » dans une France encore bien puritaine. »

— Francis Girod, Discours prononcé lors de sa réception sous la Coupole en hommage à Claude Autant-Lara


Sur Le Blé en herbe de Claude Autant-Lara, on peut lire cet article du Figaro titré "La dame en blanc et les fruits verts" : http://www.lefigaro.fr/culture/20060808.FIG000000112_la_dame_en_blanc_et_les_fruits_verts.html

Liens externes[modifier | modifier le code]