Le Big Bang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Big Bang (homonymie).

Le Big Bang

Réalisation Picha
Scénario Picha
Tony Hendra
Acteurs principaux
Sociétés de production Comedia (Belgique)
Zwanz (France)
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Genre animation
Sortie 1987
Durée 77 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Big Bang est un long métrage d’animation franco-belge réalisé par Picha, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La Troisième Guerre mondiale vient d'anéantir la plus grande partie de la planète. Russes et Américains sont apparemment les seuls survivants, contraints de se regrouper sur le même continent, l'USSSR. Mais un autre petit territoire a échappé au cataclysme. Uniquement peuplé de femmes, il se nomme Vaginia. Les deux univers s'affrontent bientôt avec férocité. Dieu tente alors de mettre fin à cette lutte sans merci en confiant la mission à Fred, un éboueur du ciel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Après Tarzoon, la honte de la jungle et Le Chaînon manquant, il s'agit du troisième long métrage de Picha, qui retrouve ici son humour ravageur, son goût de la provocation et du non-sens.
  • Le cinéaste présente lui-même son film comme « le point final d'une trilogie, un mélange des préoccupations présentes dans les deux autres films... un peu plus lié à l'actualité de l'époque aussi ... plus excessif. Le Big Bang est un film sur la guerre, toutes les guerres, y compris celles que vous trouvez au sein de la famille ou du couple »[1].
  • Une partie de la critique se montra réservée et le film fut un demi-échec commercial. Vingt ans s'écouleront avant la sortie d'un nouveau long métrage, Blanche-Neige, la suite.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir interview ci-dessous

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)(fr)(nl) Marianne Thys (sous la direction de), Belgian Cinema / Le Cinéma Belge / De Belgische film, Bruxelles, Cinémathèque royale de Belgique, Ludion/Flammarion, 1999, p. 744 (ISBN 90-5544-234-8)
  • Critique de Philippe Rouyer, Positif n° 316, juin 1987, p. 59.

Liens externes[modifier | modifier le code]