Le Banquet des fraudeurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Banquet des fraudeurs est un film belge de fiction réalisé par Henri Storck sur un scénario de Charles Spaak, produit par Frantz Van Dorpe pour Tevefilm/Efilm et sorti le 9 juillet 1952.

La musique de ce film de 90' est d'André Souris (1899-1970)[1]. Il s'agit d'une fiction qui anticipe sur l'Europe d'aujourd'hui.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce film expose le cas d'un village belge traversé par trois frontières : l’Allemagne, la Hollande, la Belgique. Il retrace l'univers des travailleurs, celui des douaniers et celui des fraudeurs… Henri Storck tisse entre tous ces acteurs une intrigue commune et aborde des thèmes sociaux et économiques.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Luc de Heusch, président du Fonds Henri Storck, écrit [2]:

Fidèle à l'esprit du cinéma du réel, Storck illustre une série de problèmes sociaux en prenant prétexte de la naissance du Benelux. Il traite avec humour, des embarras du passage des frontières dans un village belge situé au carrefour de l'Allemagne et des Pays-Bas. Il plaide ainsi de manière plaisante en faveur de la future Union européenne.

Pour information, le titre de ce film est une contrepèterie assez subtile.

André Cayatte est le conseiller technique du film.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Le Banquet des fraudeurs sur l’Internet Movie Database

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce compositeur est spécialisé en musique ancienne, au dodécaphonisme, au jazz comme à la musique de film et aux musiques ethniques, est également de 1937 à 1945 chef d'orchestre à l'institut national de Radiodiffusion.
  2. Fonds Henri Storck