Le Bœuf sur le toit (ballet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bœuf sur le toit

Le Bœuf sur le toit, op. 58 est une œuvre musicale de Darius Milhaud créée le 21 février 1920 à la Comédie des Champs-Élysées. Le programme du concert, dirigé par Wladimir Golschmann comprenait également les créations de Adieu New York de Georges Auric, de Cocardes de Francis Poulenc (sur des poèmes de Jean Cocteau) et des Trois petites pièces montées d'Erik Satie.

Achevée le 21 décembre 1919, il s'agit à l'origine d'une pièce pour violon et piano intitulée Cinéma-fantaisie et destinée à accompagner un film muet de Charlie Chaplin. Membre du tout nouveau groupe des Six (avec notamment Auric et Poulenc), Milhaud la transforme en ballet sur la suggestion de Jean Cocteau qui en écrit l'argument. Les costumes sont conçus par Guy-Pierre Fauconnet et les décors et cartonnages par Raoul Dufy.

Le titre comme la musique sont inspirés d'une ancienne chanson brésilienne, pays que fréquenta le compositeur. Le refrain revient près de quatorze fois sur douze tonalités différentes. Son exécution dure environ un quart d'heure (18 minutes d'après la partition).

« Farce » surréaliste, dans l'esprit des Mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire ou du ballet Parade de Satie, il n'y a pas à proprement parler d'histoire. Le décor représente un bar qui voit défiler plusieurs personnages : un bookmaker, un nain, un boxeur, une femme habillée en homme, des hommes habillés en femmes, un policier qui se fait décapiter par les pales d'un ventilateur avant de ressusciter...

La chorégraphie était volontairement très lente, en décalage avec le côté vif et joyeux de l'accompagnement musical. Contrairement à un ballet traditionnel, les interprètes ne venaient pas de la danse mais du cirque dont les frères Fratellini, vedettes à Medrano.

Distribution de la création[modifier | modifier le code]

Les frères Fratellini fin 1930
  • Paul Fratellini : le barman
  • François Fratellini  : la mere sona
  • Albert Fratellini : la dame décolletée
  • Busby : le policeman
  • Cyrillo : le boxeur nègre
  • Roberts : le bookmaker
  • Pinocchio : le monsieur en habit
  • le nain Boda : le nègre qui joue au billard

Instrumentation[modifier | modifier le code]

La version originale du Bœuf sur le toit est conçue pour 25 musiciens :

Il existe également une réduction pour piano à quatre mains, sous-titrée « cinéma-symphonie sur des airs sud-américains ».

Sources[modifier | modifier le code]

  • Darius Milhaud, Le Bœuf sur le toit, partition pour piano à 4 mains précédée de l'argument de Jean Cocteau, éditions de la Sirène, Paris, 1920.
  • Darius Milhaud, Le Bœuf sur le toit, partition d'orchestre, éditions Max Eschig, Paris, 1969.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au sens classique du terme, c'est-à-dire des percussions.
  2. La partition propose comme alternative une planche à laver.