LeToya Luckett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

LeToya

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

LeToya Luckett en 2009

Informations générales
Nom de naissance LeToya Nicole Luckett
Naissance 11 mars 1981 (33 ans)
Houston, Texas
Activité principale Chanteuse, parolière, danseuse
Genre musical R&B, pop, soul, hip-hop
Années actives 1990 à aujourd'hui
Labels Capitol Records (depuis 2004)
Columbia (1997-2000)
Site officiel LeToyaOnline.com

LeToya (née LeToya Nicole Luckett, le 11 mars 1981 à Houston) est une chanteuse R&B afro-américaine. Elle est une ex-Destiny's Child, groupe féminin de RnB contemporain.

Carrière en tant que Destiny's Child[modifier | modifier le code]

En 1993, LeToya rejoint le groupe « Girls Tyme » qui deviendra plus tard Destiny's Child (Beyoncé Knowles, LeToya Luckett, Kelly Rowland et LaTavia Roberson). Le quartet change plusieurs fois de noms - « Girls Tyme », « The Dolls », « Something Fresh », et « Cliché » – avant de rester avec le nom Destiny's Child (une phrase qui apparaît dans la Bible) Le groupe commence par faire la première partie des concerts de TLC, Christina Aguilera, SWV, Dru Hill et Immature. Columbia Records signe Destiny's Child en 1997.

En 1998, Destiny's Child sortent leur premier album Destiny's Child, qui inclut les tubes « No, No, No », produit par Wyclef Jean, et « With Me » produit par Jermaine Dupri. Les Destiny's Child apparaissent également sur la bande originale du film « Why Do Fools Fall In Love » avec la chanson « Get On The Bus » featuring et produite par Timbaland.

En 1999, Les Destiny's Child sortent l'album qui leur apportera la gloire, The Writing's on the Wall. Cet album est devenu l'un des albums les plus vendus par un groupe féminin. Il contient quatre hit singles, "Bills, Bills, Bills", "Say My Name", "Jumpin' Jumpin'", et "Bug a Boo". L'album s'est vendu à 12 millions d'exemplaires dans le monde.

Courant 2000, en plein succès de The Writing's on the Wall, LeToya Luckett et sa collègue LaTavia Roberson essayent de licencier leur manager Matthew Knowles (qui n’est autre que le père de Beyoncé) car pour elles, Matthew ne répartit pas les revenus du groupe équitablement, favorisant Beyoncé. Cette action leur coûte leur place au sein de Destiny's Child. En février 2000, elles apprennent leur éviction en regardant la télévision et en tombant sur la première du clip « Say My Name » qu'elles étaient censées tourner. Elles étaient choquées de voir qu'elles avaient été remplacées par deux nouvelles filles, Michelle Williams et Farrah Franklin.

LeToya et LaTavia ont de suite engage une bataille judiciaire et médiatique. Vers la fin de l'année 2000, Les deux parties se sont accordées pour respecter un accord qui leur impose de ne pas s’insulter par media interposé. Alors que l'on pensait que les choses s'étaient calmées, LeToya Luckett et LaTavia Roberson attaquent encore DC en justice, affirmant que les paroles de la chanson "Survivor" les visaient.

Une vie après Destiny's Child[modifier | modifier le code]

Quelques mois plus tard, LeToya and LaTavia commence à caster des filles pour créer un nouveau groupe R&B. Naty Quinones et Tiffany Beaudoin sont engagées. Le groupe, Anjel, enregistre une démo de 22 chansons à Atlanta avec l'aide de Jagged Edge. Malheureusement la compagnie de production où elles avaient été signées a fait faillite. Les filles d'Anjel se séparent. Cependant la plupart des morceaux du groupe circulent sur le net.

En 2003, LeToya a ouvert sa propre boutique de vêtements à Houston appelée « Lady Elle ». Celle-ci est gérée par LeToya elle-même ainsi que par sa mère Pamela Luckett.

En route pour une carrière solo[modifier | modifier le code]

En 2004, Toya décide de continuer sa carrière en tant qu’artiste solo et signe avec Capitol Records, une filiale d'EMI. The "H-Town Chick", comme on l’appelle maintenant, a démarré de suite à travailler sur son album. Elle sort la musique "You got what I need" uniquement disponible en vinyle pour les DJ. LeToya apparaît aussi sur l’album de Houston sur la musique "My Promise". Cette année la Capitol sort la bande originale du film Coach Carter et y inclus une chanson de LeToya, "What love can do" un morceau produits par les Corner Boyz.

En 2005, plusieurs de ces morceaux sont dévoilés sur Internet et sont joués en radio ("All Eyes on Me", "Good" et "Tear da club up"). "Hey Fella" et "No More" ont aussi été mis sur le net à cette période. Plus tard elle apparaît sur l'album de son petit ami Slim Thug dans la chanson "This is My Life" produite par The Neptunes. À la fin de l’année elle sort une mixtape "What it do" qui inclut quelque freestyles dont "Imma Queen", "Play", "Outta Control", et "Gangsta Grillz".

Son album est attendu pour Printemps 2006. "Torn", une ballade produite par Teddy Bishop est le premier single.

Dans son album solo ainsi que dans sa carrière avec Destiny's Child, LeToya a travaillé avec les artistes-producteurs Scott Storch, Jermaine Dupri, Rodney « Darkchild » Jerkins, Jazze Pha, Just Blaze, Wyclef Jean, Kevin « She'k'spere » Briggs, Timbaland, Ebony Eyez, JR., Next, Missy Elliott, Mike Jones, Paul Wall, 50 Cent et d'autres.

2014-présent: Troisième album studio[modifier | modifier le code]

En Janvier 2014, Luckett a annoncé le titre de son troisième album studio qui s'appelle "Until Then", et l'album sera publié en 2014.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Men In black Soundtrack - Destiny's Child - Killing time (Sony Music)
  • 1998 : Silkk The Shocker Featuring Destiny's Child - Charge it to da game - Just be straight with me (Sony Music)
  • 1998 : Matthew Marsden Featuring Destiny's Child - She's gone (Sony Music)
  • 1998 : Destiny's Child - Destiny's Child (Sony Music)
  • 1999 : Why do fools fall in love Soundtrack - Destiny's Child - Get on the bus (Warner Music)
  • 1999 : The PJ's Soundtrack - Destiny's Child - No more rainy days (Hollywood Records)
  • 1999 : Jessica Simpson Featuring Destiny's Child - Sweet Kisses - Woman in me (Sony Music)
  • 1999 : Destiny's Child - The Writing's on the wall (Sony Music)
  • 2000 : Mary Mary Featuring Destiny's Child - Thankful - Good to me (Sony Music)
  • 2000 : 50 Cent Featuring Destiny's Child - The power of the dollar - Thug love (Sony Music)
  • 2000 : Romeo Must die Soundtrack - Destiny's Child - Perfect Man (Virgin Records)
  • 2001 : Destiny's Child - DVD Platinum's on the wall (Sony Music)
  • 2002 : Destiny's Child - This is the remix (Sony Music)
  • 2004 : Houston Feat. LeToya - It's already written - My promise (Capitol Records/ EMI)
  • 2004 : You Got What I Need - vinyl single (Capitol Records/ EMI)
  • 2004 : Coach Carter Soundtrack - What love can do (Capitol Records/ EMI)
  • 2005 : Slim Thug Feat. LeToya - Already Platinum - This is my life (Star Trak/ Universal Music)
  • 2005 : Destiny's Child - #1's (SonyBMG Music)
  • 2005 : All Eyes On Me - vinyl single (Capitol Records/ EMI)
  • 2005 : What It DO - Mix Tape (Capitol Records/EMI)
  • Printemps 2006 (TBC): LeToya(Capitol Records/ EMI)

Vidéos[modifier | modifier le code]

Année de sortie Clip Directeur Source DVD
1998 "No, No, No (Part II)" Darren Grant The Platinum's on the Wall DVD
1998 "No, No, No (Part I)" Darren Grant The Platinum's on the Wall DVD
1998 "With Me (Part I)" Darren Grant N/A
1998 "Get On The Bus" Earle Sebastian N/A
1999 "Bills Bills Bills" Darren Grant The Platinum's on the Wall DVD
1999 "Bug a Boo" Darren Grant The Platinum's on the Wall DVD
1999 "Bug a Boo (Refugee camp remix)" Darren Grant N/A

Singles[modifier | modifier le code]

Année de sortie Single Album USA Top 50 Angleterre Top 50
1998 "No, No, No" Destiny's Child #3 #5
1998 "With Me" Destiny's Child Airplay only #19
1998 "Get On The Bus" Why Do Fools
Fall In Love
(Soundtrack) & The Writing's on the Wall (International edition)
Airplay only #15
1999 "Bills Bills Bills" The Writing's
on the Wall
#1 (1 week) #6
1999 "Bug a Boo" The Writing's
on the Wall
#33 #9
2000 "Say My Name" The Writing's
on the Wall
#1 (3 weeks) #3
2000 "Jumpin' Jumpin'" The Writing's
on the Wall
#3 #5

Albums[modifier | modifier le code]

Année de sortie Album USA Top 50 Angleterre Top 50 Certification Ventes aux USA Ventes dans le monde
1998 Destiny's Child #67 #45 Platinum 1,000,000 3,000,000
1999 The Writing's on the Wall #5 #10 8x Platinum 8,000,000 12,000,000
2005 #1's #1 #6 Platinum 1,500,000 3,000,000
2006 Letoya #1 #1 Platinium 1,300,000
2009 Lady love TBR TBR TBR TBR TBR
Couverture de l'album Information
LeToya

Prix[modifier | modifier le code]

1998[modifier | modifier le code]

  • Soul Train Lady of Soul Awards
    • Best R&B/Soul Single, Group, Band or Duo ("No, No, No")
    • Best R&B/Soul or Rap New Artist ("No, No, No")
    • Best R&B/Soul Album of the Year : Destiny's Child

2000[modifier | modifier le code]

  • Billboard Music Awards
    • Top Pop Artist
    • Top Pop Artist - Duo/Group
    • Top Hot 100 Artist
    • Top Hot 100 Artist-Duo/Group
    • Top Hot Dance Maxi-Single Sales Artist
    • Top Hot Dance Maxi-Single Sales Artist-Duo/Group
  • Soul Train Lady of Soul Awards
    • Best R&B/Soul Single, Group, Band or Duo ("Say My Name")
    • Best R&B/Soul Album of the Year: ("The Writing's on the Wall")
  • TMF Awards (Holland)
    • Best R&B International Group
  • Artist Direct (ADOMA) Awards
    • Favorite Group : Urban/Hip-Hop

2001[modifier | modifier le code]

  • Grammy Awards
    • Best R&B Performance by a Duo or Group with Vocals ("Say My Name")
    • Best R&B Song ("Say My Name")
  • BMI Pop Awards
    • Most Performed Song - "Bills, Bills, Bills"

Apparitions[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • Matthew Marsden : She's gone (Featuring)
  • Silkk The Shocker : Just be straight with me (Featuring)
  • Wyclef Jean : Gone till november
  • Jagged Edge : Gotta be
  • Marques Houston : Clubbin'
  • Jagged Edge : Where the party at
  • Houston : I like that
  • Slim Thug

Performances Live[modifier | modifier le code]

LeToya est apparue dans plusieurs shows télévisés dont MTV, BET, Motown Live, Soul Train, Disney's « Smart Guy », Regis and Kathy Lee, Late Nite with Conan O'Brien, MTV Europe, Top of the Pops et beaucoup d’autres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]