Layer Cake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Layer Cake

Réalisation Matthew Vaughn
Scénario J. J. Connolly
Acteurs principaux
Sociétés de production Sony Pictures Classics
Marv Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Policier
Sortie 2004
Durée 101 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Layer Cake (calligraphié L4YER CAKƐ sur le DVD) est un film britannique réalisé par Matthew Vaughn, sorti en 2004.

Il est classé 276e meilleur film de tous les temps par le magazine Empire[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le héros, dont le nom reste inconnu (il est crédité sous le pseudonyme « XXXX » dans le générique), est un dealer de drogue anglais. Ayant amassé une somme suffisante, il décide de prendre sa retraite. Mais les grands pontes de la mafia ne sont pas d'accord.

Jimmy Price, un parrain du milieu qui lui sert de patron, lui demande de retrouver la fille aînée de son vieil ami Eddie Temple, un puissant criminel londonien. Au même moment, le Duke, un criminel minable, vole des pilules d'ecstasy à des nationalistes serbes recherchés par les Nations unies lors d'un séjour à Amsterdam. Mais le Duke a crié sur tous les toits qu'il travaille pour « XXXX ». Celui-ci devra alors non seulement affronter les dangereux chasseurs de têtes d'Amsterdam, mais également s'extirper d'une situation qui se complique à chaque moment. En effet, outre la disparition du Duke, « XXXX » devra se méfier des gens qui l'entourent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

« Layer cake fait référence à un gâteau fait de plusieurs couches différentes. C'est une métaphore des différents niveaux de la société britannique, dans le secteur criminel comme dans les autres. Vous naissez au pied du gâteau, vous en prenez plein la tête toute votre vie. Peu à peu, vous pouvez monter, de couche en couche, pour passer à des étages où la vie est moins lourde. Le but reste d'atteindre le sommet, vous vivez alors dans un nuage de crème au-dessus des autres[5]. »

Matthew Vaughn, à propos de l'origine du titre

Développement[modifier | modifier le code]

En 2000, Matthew Vaughn rencontre J. J. Connolly : « J'étais parti assister au match de foot Angleterre / Allemagne pendant l'Euro 2000. J'étais assis à côté d'un type. On a commencé à parler. Je lui ai demandé ce qu'il faisait dans la vie, il m'a répondu qu'il écrivait »[5]. De retour dans son pays, Matthew Vaughn se procure un exemplaire de son livre Layer Cake : « Je l'ai trouvé brillant et passionnant, je l'ai lu d'une traite. Après, j'ai revu John et je lui ai dit : “Tu sais, on ne peut pas laisser quelqu'un d'autre faire un film de ton livre, c'est trop génial” »[5].

Initialement, Matthew Vaughn voulait confier la réalisation du film à son ami Guy Ritchie, pour lequel il avait déjà produit Arnaques, Crimes et Botanique et Snatch : Tu braques ou tu raques. Finalement, il se retrouve à assumer lui-même le poste de réalisateur après le désistement de Guy Ritchie, parti sur d'autres projets[5].

Casting[modifier | modifier le code]

Paul Orchard, l'acteur qui interprète Lucky, devait initialement endosser le rôle de Morty.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le 30 juin 2003[2] et s'est déroulé à Amsterdam, Isleworth, Londres, le Buckinghamshire, Brentford, Isleworth, Stoke Poges, aux Twickenham Film Studios, etc[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Layer Cake
Music from the motion picture

Bande originale de divers artistes
Sortie 27 septembre 2004[7]
Genre pop rock, electro
Label EMI Music Distribution
Critique
  1. "Hayling" – FC Kahuna
  2. "Opening" – Ilan Eshkeri & Steve McLaughlin
  3. "She Sells Sanctuary" – The Cult
  4. "Can't Get Blue Monday Out of My Head" (Original Radio Edit) – Kylie Minogue
  5. "You Got the Love" (Original bootleg radio mix) – The Source feat. Candi Staton
  6. "Drive to the Boatyard" – Ilan Eshkeri
  7. "Junky Fight" – Lisa Gerrard
  8. "Making Plans for Nigel" – XTC
  9. "Ordinary World" – Duran Duran
  10. "Ruthless Gravity" – Craig Armstrong
  11. "Four to the Floor" (Soulsavers Mix) – Starsailor
  12. "Drive to the Warehouse" – Ilan Eshkeri & Lisa Gerrard
  13. "Aria" (Layer Cake Speech) – Lisa Gerrard & Michael Gambon (dialogue extrait du film)
  14. "Don't Let Me Be Misunderstood" – Joe Cocker

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 81 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,1/10 et sur la base de 133 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[8]. Sur Metacritic, il obtient un score de 73/100 sur la base de 30 critiques collectées[9].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a connu un succès commercial modéré, rapportant environ 11 850 000 $ au box-office mondial pour un budget de 6 500 000 $[10]. En France, il a réalisé 20 958 entrées[11].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[12]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • L'entrepôt (un des plus grands de ce type au Royaume-Uni) où XXXX rencontre Eddie Temple était la plupart du temps vide. Les caisses et autres objets furent rajoutés numériquement lors de la post-production.
  • La première ébauche du scénario faisait 408 pages, tandis que le roman original n'en fait que 344.
  • Le pistolet silencieux dont se sert XXXX pour tuer Jimmy est un Type 67 utilisé par l'armée et les services secrets chinois.
  • Le film fut projeté le 7 avril 2005 au Festival du film policier de Cognac.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]