Lawrence H. Landweber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lawrence Hugh Landweber (né en 1942 ou 1943[1]) est professeur émérite en informatique sur la chaire John P. Morgridge à l'université du Wisconsin à Madison. Il est surtout connu pour avoir conçu et dirigé le projet CSNET (en) en 1979, projet qui a ensuite évolué vers NSFNET (en).

Informatique théorique[modifier | modifier le code]

Il obtient un bachelor en 1963 au Brooklyn College et un doctorat Ph. D. à l'université Purdue en 1967 sous la direction de Büchi. Sa thèse est intitulée A design algorithm for sequential machines and definability in monadic second-order arithmetic[2]. Dans un premier temps, il travaille sur la logique monadique du second ordre et les jeux infinis, la théorie de la complexité et les réseaux de Petri, et a été président du ACM Special Interest Group on Automata and Computability (SIGACT)[3]. Son livre avec Walter S. Brainerd est l'un des ouvrages historiques d'informatique théorique. Depuis 1977, il travaille sur les réseaux informatiques.

Réseaux[modifier | modifier le code]

Son tout premier projet de réseau, en 1977, appelé TheoryNet, est un système de courrier électronique pour des chercheurs en informatique théorique[3]. Il est surtout connu pour avoir préparé, en 1979, le projet CSNET (en) de réseau d'ordinateur, dont il a été un des membres dirigeants. On lui attribue d'avoir fait le choix décisif d'utiliser le protocole TCP/IP. En 1984, plus de 180 institutions, des universités, entreprises, et départements d'informatique faisaient partie du réseau. Le projet a ensuite évolué en NSFNET (en), Landweber a travaillé avec la National Science Foundation sur le développement de ce projet.

Landweber est devenu une autorité dans le développement de la recherche académique internationale sur les réseaux. Dans les années 1980, il a contribué à l'installation de liaisons entre les réseaux des États-Unis et de nombreux pays d'Europe, d'Asie, d'Amérique latine et il a conseillé ces pays dans le développement de leur réseaux nationaux. Beaucoup de ces progrès résultaient de la série de séminaires appelés International NetWorkshops qu'il a organisé à partir de 1982.

Il a été membre du CCIRN, le Coordinating Committee on Intercontinental Research Networks, le Office of Technology Assessment Advisory Panel on Information Technology and Research, trois comités d'évaluation de la National Science Foundation et des comités du National Research Council sur Computer-Computer Communication Protocols, The Future of the NREN et, pour la Library of Congress, du comité sur la Information Technology Strategy.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

  • Walter S. Brainerd et Lawrence H. Landweber, Theory of Computation, Wiley,‎ 1974 (ISBN 978-0-471-09585-9, OCLC 694056) (Ce livre a été recensé dans American Mathematical Monthly, mars 1976, volume 83, n° 3, p. 211-213.)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Judy Newman, « Know Your Madisonian: Professor Larry Landweber lauded as Internet pioneer », Wisconsin State Journal,‎ 1er novembre 2012 (consulté le 25 octobre 2013)
  2. En français : « Un algorithme de conception de machines séquentielles et la définissabilité den arithmétique du second ordre ». WorldCat.
  3. a et b Page personnelle à l'université de Wisconsin.
  4. Questionnaire pour l'élection au conseil de l'Internet Society.
  5. 2012 Inductees sur le site du Temple de la renommée d'internet.
  6. Biographie officielle de Lawrence Landweber sur l'Internet Hall of Fame.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lawrence Landweber » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article lié[modifier | modifier le code]