Lavinia Miloșovici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lavinia Miloșovici

Pas d'image ? Cliquez ici

Contexte général
Sport exercé Gymnastique artistique
Période active 1990-1996
Biographie
Nationalité Roumanie Roumanie
Naissance 21 octobre 1976 (38 ans)
à Lugoj
Surnom Milo
Palmarès senior
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 2 1 3
Championnats du monde 5 2 5
Championnats d'Europe 4 1 2

Lavinia Corina Miloșovici (en serbe : Lavinija Milošević/Лавинија Милошевић), née le 21 octobre 1976 à Lugoj en Roumanie est une gymnaste roumaine d'origine serbe[1].

Miloșovici, surnommée également « Milo » dans le monde de la gymnastique, est considérée comme l'une des meilleures gymnastes roumaines des années 1990 et elle a été l'une des gymnastes les plus titrées de cette décennie, gagnant au total 19 médailles mondiales ou olympiques en l'espace de six ans. Elle a remporté des médailles dans chaque concours individuel auquel elle a participé au championnats du monde, championnats d'Europe et aux Jeux olympiques entre 1991 et 1996. Elle est la troisième gymnaste, après Larissa Latynina et Vera Caslavska, à avoir remporté au moins un titre mondial ou olympique sur les quatre agrès individuels. Miloșovici a aussi été la dernière gymnaste à recevoir la marque de 10,00 dans une compétition olympique avant que le système de notation ne soit réformé.

Enfance et débuts en gymnastique[modifier | modifier le code]

Lavinia Miloșovici est née en 1976 à Lugoj. Sa mère, Ildiko, était une joueuse de volley-ball alors que son père, Tănase, était membre de l'équipe nationale de lutte. Elle a commencé la gymnastique artistique à l'âge de six ans et est partie au centre national d'entraînement à Deva où elle excellait en sport[2],[3],[4].

La carrière de gymnaste de Miloșovici était presque compromise lorsqu'elle a contracté la scarlatine à l'âge de dix ans et à nouveau lors de la révolution roumaine en 1989, pendant laquelle le centre de Deva a été temporairement fermé. Toutefois, elle a continué à s'entraîner et, en 1990, représentait la Roumanie dans des rencontres internationales tels que l'American Cup ou le World Sports Fair[3],[5]. Elle a également participé aux championnats d'Europe junior de 1991, y remportant deux médailles d'or[5].

Carrière senior[modifier | modifier le code]

Miloșovici a fait ses débuts en senior en 1991, remportant le titre national du concours général individuel[5]. Elle rejoignit l'équipe nationale roumaine aux championnats du monde de 1991 et contribua à la médaille de bronze remportée au concours par équipe. Elle gagnait son premier titre de championne du monde, au saut de cheval, et se classait troisième à la poutre[2].

Aux Jeux olympiques d'été de 1992, Miloșovici remportait quatre médailles, se classant troisième du concours général individuel, deuxième avec l'équipe de Roumanie, première à égalité avec la Hongroise Henrietta Ónodi au saut de cheval et remportant l'exercice au sol en réalisant la note parfaite de 10,00. Ce 10, en final, était le second décerné lors de ces jeux et le dernier des Jeux olympiques[6],[7].

Après ces jeux, Miloșovici continua sa quête de médailles, menant l'équipe de Roumanie à deux titres par équipe en 1994 et 1995. Peu de temps avant les championnats du monde de 1994, ses coéquipières et elle ont organisé une grève de protestation pour le non-paiement des primes dues par leur fédération. En dépit du manque d'entraînement dû à cette grève, elles ont remporté le titre par équipes cette année-là[5],[8].

Miloșovici a également conduit l'équipe de Roumanie vers la médaille de bronze des Jeux olympiques d'été de 1996 malgré de nombreuses blessures qui laissèrent sur la touche plusieurs athlètes-clés, ce qui força l'équipe à concourir avec six athlètes au lieu de sept[9].

Pendant ces jeux, Milo a eu l'occasion d'améliorer sa troisième place du concours général individuel obtenue quatre ans plus tôt à Barcelone, tout comme sa rivale Shannon Miller, qui voulait faire mieux que sa deuxième place des précédents Jeux. Bien que Milo ait été largement désavantagée tout au long de la compétition, sa constance lui permit de profiter des erreurs de ses adversaires pour devenir la première gymnaste depuis Nadia Comăneci à obtenir une médaille au concours général individuel à deux olympiades consécutives.

Retraite sportive[modifier | modifier le code]

Miloșovici a annoncé sa retraite sportive en été 1997[10]. Après s'être retirée, elle est retournée à Lugoj pour devenir coach et suivre des cours à l'Univerisité des sports de Timisoara[3].

Miloșovici s'est mariée en 1999 avec un officier de police, Cosmin Vânatu[5], avec lequel elle a eu une fille, Denisa Florentina (mars 2004 - octobre 2008)[4],[11],. Denise Florentina était née prématurément à l’âge de six mois (1,1 kg). Depuis sa naissance, elle avait dû suivre de nombreux traitements médicaux. En 2006, elle avait subi une importante intervention chirurgicale dans une célèbre clinique de Pékin, dans l’espoir de lui voir recouvrir sa santé, notamment en ce qui concerne de graves lésions du système nerveux central. Malgré des pronostics favorables et de réels progrès, la petite Denise est décédée à l'age de quatre ans.

En 2002, elle a, avec ses anciennes coéquipières Corina Ungureanu et Claudia Presăcan, suscité la controverse en posant pour des photos dénudés pour un photobook japonais et en effectuant des exercices seins nus pour des DVD japonais, Gold Bird et Euro Angels. Un certain nombre de ces photographies ont été publiées dans un magazine japonais et un DVD appelé 3 Gold Girls a été mis en vente en Allemagne en 2004. Comme les gymnastes portaient sur certaines photos des tenues officielles de la fédération roumaine, elles ont été suspendues pendant cinq ans[12],[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

  • Barcelone 1992
    • médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent au concours par équipes
    • médaille de bronze, Jeux olympiques Médaille de bronze au concours général individuel
    • médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'or au saut de cheval
    • 4e aux barres asymétriques
    • médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'or au sol
    • 8e à la poutre
  • Atlanta 1996
    • médaille de bronze, Jeux olympiques Médaille de bronze au concours par équipes
    • médaille de bronze, Jeux olympiques Médaille de bronze au concours général individuel
    • 8e aux barres asymétriques

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Indianapolis 1991
    • médaille de bronze, monde Médaille de bronze au concours par équipes
    • 7e au concours général individuel
    • médaille d'or, monde Médaille d'or au saut de cheval
    • médaille de bronze, monde Médaille de bronze à la poutre
    • 4e au sol
  • Paris 1992
    • 4e au saut de cheval
    • médaille d'or, monde Médaille d'or aux barres asymétriques
    • 34e à la poutre
    • 8e au sol
  • Birmingham 1993
    • 8e au concours général individuel
    • médaille d'argent, monde Médaille d'argent au saut de cheval
    • 5e aux barres asymétriques
    • médaille d'or, monde Médaille d'or à la poutre
    • 5e au sol
  • Brisbane 1994
    • médaille d'argent, monde Médaille d'argent au concours général individuel
    • médaille de bronze, monde Médaille de bronze au saut de cheval
    • 6e aux barres asymétriques
    • 5e à la poutre
    • médaille d'argent, monde Médaille d'argent au sol
  • Sabae 1995
    • médaille d'or, monde Médaille d'or au concours par équipes
    • médaille de bronze, monde Médaille de bronze au concours général individuel
    • 5e aux barres asymétriques
  • San Juan 1996
    • 10e aux barres asymétriques
    • médaille de bronze, monde Médaille de bronze au sol

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Stockholm 1994
    • médaille d'or, Europe Médaille d'or au concours par équipes
    • 6e au concours général individuel
    • médaille d'or, Europe Médaille d'or au saut de cheval
    • 7e aux barres asymétriques
    • médaille de bronze, Europe Médaille de bronze à la poutre
    • médaille d'argent, Europe Médaille d'argent au sol
  • Birmingham 1996
    • médaille d'or, Europe Médaille d'or au concours par équipes
    • médaille de bronze, Europe Médaille de bronze au concours général individuel
    • 4e aux barres asymétriques
    • médaille d'or, Europe Médaille d'or au sol

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jane Perlez, « Romanian Coach Keeps Up the Fight », New York Times, 13 juillet 1995.
  2. a et b FIG biography International Gymnastics Federation.
  3. a, b et c « Whatever happened to Lavinia Miloșovici? », Gymnastics Greats, 2008.
  4. a et b « Legends:Lavinia Miloșovici », International Gymnast.
  5. a, b, c, d et e « List of competitive results », Gymn-Forum.
  6. Gérard Eskénazi, « Barcelona: Gymnastics; Miller Picks Up 3 Medals In a Day », New York Times, 2 août 1992.
  7. « Comaneci gets world record status », International Gymnast, 19 juillet 2007.
  8. Jere Longman, « The Cost of Freedom: Romanian Gymnasts Stage Training Slowdown », New York Times, 28 septembre 1994.
  9. Christopher Clarey, « Romanian Women Are Uneasy Favorites », New York Times, 17 juillet 1996.
  10. « Gymnastics: Milosovici retires » The Independent, 19 juillet 1997.
  11. "Hope Growing Along with Milosovici's Baby" International Gymnast, 4 avril 2004.
  12. « Five year suspension for retired Romanians » International Gymnast, 18 décembre 2002.
  13. « Romania in clear over naked Gymnastics » Sports Illustrated/Associated Press, 17 décembre 2002

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]