Laurette Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taylor.

Laurette Taylor

Description de l'image  Laurette Taylor.jpg.
Nom de naissance Loretta Helen Cooney
Naissance 1er avril 1883
New York
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 7 décembre 1946 (à 63 ans)
New York
Profession actrice
Films notables Peg de mon cœur


Laurette Taylor, de son vrai nom Loretta Helen Cooney, est une actrice américaine née le 1er avril 1883 dans le quartier de Harlem à New York et morte le 7 décembre 1946 à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elizabeth Cooney, sa mère, fait vivre la famille, notamment en ouvrant une boutique de chapeaux et vêtements. Son père, James Cooney, n'est pas aussi ambitieux que sa femme, il passe son temps à lire et à traîner dans les tavernes[1].

Après des débuts sur scène plutôt décevants lorsqu'elle avait une douzaine d'années, elle est remarquée en 1901 par Charles Taylor, un auteur de mélodrames, qui l'engage pour une série de représentations. Sa mère pousse alors Taylor, pourtant âgé de 36 ans, à épouser Laurette[1]. Elle aura deux enfants avec lui, mais divorcera en 1910.

Elle épousera plus tard J. Hartley Manners (en), un auteur de théâtre, dont elle jouera notamment sur scène la pièce "Peg o' My Heart", qui la rendra célèbre. Après sa mort en 1928, elle aura une longue période difficile, puis elle remontera sur scène dans les années 1940, notamment dans "La Ménagerie de verre" de Tennessee Williams en 1945.

Théâtre[modifier | modifier le code]

à Broadway

Filmographie[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

« [...] I consider her the greatest artist of her profession that I have known. [...] It is our immeasurable loss that Laurette Taylor's performances were not preserved on the modern screen. The same is true of Duse and Bernhardt [...]. Their glory survives in the testimony and inspiration of those who saw them. Too many people have been too deeply moved by the gift of Laurette Taylor for that to disappear from us.
Je la considère comme la plus grande artiste de sa profession que j'aie jamais connu. [...] C'est une perte incommensurable que les performances de Laurette Taylor n'aient pas été conservées sur l'écran. C'est la même chose pour Duse et Bernhardt [...]. Leur gloire survit dans le témoignage de ceux qui les ont vues. Trop de gens ont été tellement émus par le don de Laurette Taylor pour que cela disparaisse. »

— Tennessee Williams, Creator of 'The Glass Menagerie' Pays Tribute to Laurette Taylor, New York Times, 5 décembre 1949

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lynn Kear, Laurette Taylor, American Stage Legend, Ed. McFarland (2010) (ISBN 9780786461936)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lynn Kear, Laurette Taylor, American Stage Legend, Ed. McFarland (2010) (ISBN 9780786461936)
  • Marguerite Courtney (sa fille), Laurette, Limelight Editions (1984) (ISBN 9780879100155)

Liens externes[modifier | modifier le code]