Laurent Hilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laurent Hilaire, né en 1962, est un danseur de danse classique et occasionnellement un acteur français. Il est depuis 2005 Maître de ballet à l'Opéra national de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Hilaire commence comme gymnaste et participe à des compétitions avant de se tourner vers la danse[1].
Il entre à l'école de danse de l'Opéra de Paris en 1975, il a alors 13 ans. Auparavant, il dansait au Conservatoire d'Epinay sur seine (93) sous la houlette de Jocelyne Huriel-Heurtebise. Il est engagé par la suite en 1979 dans le corps de ballet, n'ayant alors que 17 ans. En 1980, il devient quadrille, coryphée l'année suivante et sujet en 1983. En 1985, il reçoit le prix du Cercle Carpeaux. À l'issue de la représentation du Lac des cygnes (version Bourmeister) aux côtés d'Isabelle Guérin, le , Laurent Hilaire est nommé étoile par Rudolf Noureev.

Laurent Hilaire, durant toute sa carrière, demeure un grand interprète, passant dans tous les grands rôles du repertoire comme Raymonda, La Bayadère, Roméo et Juliette, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant, Don Quichotte, Petrouchka, Le Parc, et bien d'autres ballets, dans lesquels il reste toujours aussi prestigieux tant par sa technique que par son interprétation.

En 2006, ce danseur de haut vol annonce ses adieux à la scène à 44 ans. Le 14 février 2007, il fait ses adieux dans le rôle titre d’Apollon (George Balanchine) aux côtés d’Agnès Letestu dans le Chant du compagnon errant de Maurice Béjart avec Manuel Legris.
Il reconnaît avoir connu de grandes émotions en dansant Carmen de Roland Petit et en travaillant avec Kylian, Robbins, Forsythe, Cunningham parmi d'autres[1].

Depuis mars 2005, il est Maître de ballet aux côtés de Patrice Bart à l'Opéra de Paris. En 2011, il prend la succession de ce dernier comme Maître de ballet associé à la Direction de la Danse.

Il crée La Bayadère dans le rôle de Solor[1] avec Noureev.

Laurent Hilaire est père de deux filles, dont Juliette Hilaire qui est actuellement danseuse du Ballet de l'Opéra de Paris (coryphée depuis novembre 2011)[2], et dont la mère est son ex-femme Corinne Schmitt (ancienne danseuse de l'Opéra de Paris).[réf. nécessaire].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c L'œil du Maître, entretien avec Laurent Hilaire, En scène!, le journal de l'Opéra National de Paris, N°10 (novembre 2011-janvier 2012)
  2. article du Figaro mis en ligne le 10 novembre 2011[précision nécessaire]