Laurent Fressinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laurent Fressinet

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Laurent Fressinet en 2013

Naissance 30 novembre 1981 (33 ans)
Dax, France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Joueur d'échecs
Conjoint

Laurent Fressinet, né le 30 novembre 1981 à Dax (France), est un joueur d'échecs français, grand maître international depuis 2000, champion de France en 2010 et 2014, et vice-champion d'Europe en 2012.



Carrière[modifier | modifier le code]

Laurent Fressinet en 2007.
Finale Fressinet - Hamdouchi, Grand Prix d'Aix en Provence 2005

Fressinet fait partie de la génération française qui a propulsé la France au 4e rang mondial des nations en 2006.

Deux fois vice-champion du monde des jeunes (minimes et cadets), Laurent Fressinet a remporté plusieurs tournois internationaux, tels le Grand-Prix d'échecs du Sénat (Paris), le Grand-Prix d'échecs d'Aix-en-Provence[1], et est vice-champion de France individuel 2004 et 2006 et champion de France de blitz 2007. Il est grand maître international depuis 2000.

Champion d'Europe des clubs avec le NAO Chess Club en 2003 et 2004, il a aussi été classé troisième au Championnat d'Europe par équipes en 2005, en battant notamment l'équipe de Russie, pour la première fois de l'histoire.

Au 1er janvier 2011, avec un classement Elo de 2 707, il est le 3e joueur français et le 35e mondial. Il remporte à Belfort, le 21 août 2010, le titre de champion de France après avoir battu Romain Édouard en match de départage. Son épouse Almira Skripchenko[2] venait d'obtenir le titre féminin la veille.

En 2012, il termine 2e au championnat d'Europe d'échecs individuel à Plovdiv. Lors du mémorial Alekhine disputé à Paris en mai 2013, il bat Vladimir Kramnik et termine sixième du tournoi avec la moitié des points.

Le 28 août 2014, il remporte à Nîmes le titre de champion de France.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le Grand-Prix d'échecs d'Aix en Provence 2005 sur le site de la FFE
  2. J-P Mercier Libération

Liens externes[modifier | modifier le code]