Laurent Desbiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laurent Desbiens
Image illustrative de l'article Laurent Desbiens
Laurent Desbiens en 1997
Informations
Nom Desbiens
Prénom Laurent
Date de naissance 16 septembre 1969 (1969-09-16) (44 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe professionnelle
1992
1993-1995
1996
1997-2000
2001
Collstrop
Castorama
Gan
Cofidis
Kelme
Principales victoires
1 étape dans les grands tours
Tour de France (1 étape)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desbiens.

Laurent Desbiens est un coureur cycliste français, né le 16 septembre 1969 à Mons-en-Barœul. Professionnel de 1992 à 2001, il a remporté 11 victoires, dont une étape du Tour de France 1997 à Perpignan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Desbiens commence le cyclisme à l'âge de 12 ans au sein de l'AS Hellemmes[1]. Après être passé par le Vélo-Club de Roubaix[2], il devient coureur professionnel en 1992 au sein de l'équipe belge Collstrop. Durant cette saison, il gagne le Tour de Gironde et Cholet-Pays de Loire. Il est recruté l'année suivante par l'équipe française Castorama, dirigée par Cyrille Guimard. Au mois de mai, il remporte une étape et le classement général des Quatre jours de Dunkerque. Il participe en juillet au premier de ses six Tours de France. L'équipe Castorama disparaît à la fin de l'année 1995. Laurent Desbiens rejoint alors l'équipe Gan. Il gagne une étape du Tour de l'Oise et le Tour de Vendée. Cette dernière victoire lui est cependant retirée en raison d'un contrôle antidopage positif à la nandrolone. Son coéquipier Philippe Gaumont est également contrôlé positif à cette substance lors de la Côte picarde. Tous deux sont suspendus six mois par la commission de discipline de la Ligue du cyclisme professionnel français, et licencié par l'équipe Gan[3],[4],[5]. Le médecin de l'équipe, Patrick Nédelec, licencié également après avoir été désigné par Gaumont comme le prescripteur de cette substance, explique avoir effectivement prescrit à ces deux coureurs du Dynabolon, au cours des mois d'octobre et novembre 1995, à une période durant laquelle « la liste des produits interdits en période de compétition [n'est] plus applicable », suite à des problèmes médicaux intervenus durant l'année[6].

En 1997, Laurent Desbiens est de nouveau engagé par Cyrille Guimard au sein de la nouvelle équipe Cofidis. En juillet, il remporte la onzième étape du Tour de France à Perpignan. Bien que devancé sur la ligne d'arrivée par l'Ukrainien Sergueï Outschakov, il est désigné vainqueur après le déclassement de ce dernier pour sprint irrégulier[7]. L'année suivante, il porte le maillot jaune du Tour pendant deux jours, après l'avoir acquis lors de la huitième étape où il figure dans un groupe d'échappés arrivé avec près de huit minutes d'avance sur le peloton. Il reste chez Cofidis jusqu'en 2000. Après une dernière saison dans l'équipe espagnole Kelme en 2001, il met fin à sa carrière de coureur cycliste.

Depuis février 2003, Laurent Desbiens travaille au service communication de Lille Métropole Communauté Urbaine, où il est chargé des relations publiques des évènements et clubs sportifs subventionnés par la communauté urbaine[1],[8]. Chaque année depuis 2005, la course cyclosportive « La Laurent Desbiens » est organisée dans le cadre du Ch'ti Bike Tour, une manifestation cycliste se déroulant dans le Nord au mois d'août.

En 2013, les travaux d'une commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité contre le dopage révèlent que des analyses réalisées en 2004 mettent en évidence la présence d'EPO dans l'urine de Laurent Desbiens lors du Tour de France 1998, durant duquel il a porté pendant deux jours le maillot jaune[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

7 participations

  • 1993 : 109e
  • 1994 : abandon (16e étape)
  • 1997 : 127e, vainqueur d'étape
  • 1998 : 61e, Jersey yellow.svg maillot jaune pendant 2 jours
  • 1999 : 100e
  • 2000 : abandon (10e étape)
  • 2001 : abandon (3e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Laurent Desbiens : l'ancien Maillot jaune s'occupe de sport à la communauté urbaine de Lille », sur lavoixdunord.fr,‎ 24 janvier 2010 (consulté le 9 février 2010)
  2. « Roubaix : il y a bien un club dans le vélodrome », sur humanite.fr,‎ 10 avril 2000 (consulté le 9 février 2010)
  3. « En roue libre DOPAGE », sur humanite.fr,‎ 17 juillet 1996 (consulté le 15 mai 2013)
  4. « Cyclisme : Desbiens et Gaumont positifs », sur humanite.fr,‎ 18 juin 1996 (consulté le 15 mai 2013)
  5. Gaumont 2005, p. 155-164
  6. « Cyclisme et dopage : le médecin des GAN raconte », sur humanite.fr,‎ 26 juin 1996 (consulté le 9 février 2010)
  7. « Tout Desbiens qui finit bien », sur humanite.fr,‎ 17 juillet 1997 (consulté le 9 février 2010)
  8. « Recyclage à tous les étages », sur humanite.fr,‎ 12 juillet 2005 (consulté le 9 février 2010)
  9. Stéphane Mandard, « Durand et Desbiens positifs à l'EPO en 1998 », sur lemonde.fr,‎ 23 juillet 2013 (consulté le 23 juillet 2013)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Gaumont, Prisonnier du dopage, Grasset,‎ 2005, 300 p. (ISBN 2246684315)

Liens externes[modifier | modifier le code]