Laurent Delvaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delvaux.
Samson

Laurent Delvaux est un sculpteur et statuaire né à Gand en 1696 et mort à Nivelles en 1778.

Biographie[modifier | modifier le code]

Delvaux reçut probablement sa formation initiale à Gand sous le sculpteur local JB van Helderberghe. À l'âge de 18 ans, il se déplaça à Bruxelles pour étudier sous le sculpteur Anversois Pierre-Denis Plumier[1]. Il se rendit à Londres en 1717 où il collabora avec son compatriote Peter Scheemakers. Après être rejoints par Plumier en 1721, ils collaborèrent sur un nombre de monuments funéraires en marbre, y compris celui de John Sheffield, 1er duc de Buckingham et Normanby (1721-1722, Londres, Abbaye de Westminster). Après la mort de Plumier peu de temps après son arrivée à Londres en 1721, Delvaux et Scheemakers collaborèrent avec Francis Bird sur le monument en marbre de John Holles, 1er duc de Newcastle, aussi situé dans l'abbaye de Westminster[2].

Après une carrière internationale tant à Londres (de 1717 à 1726) qu'à Rome (de 1728 à 1732), il vint se fixer à Nivelles où il mourut.

Le Christ et la Samaritaine (Nivelles).

Comme d'autres artistes tels qu'Antoine Cardon ou Antoine Brice, il fut protégé par Charles de Lorraine, gouverneur général des Pays-Bas autrichiens.

Son œuvre fut très abondante. Il travailla pour de nombreuses cours européennes comme celle du Portugal ainsi que pour de grandes abbayes comme celles d'Affligem, de Floreffe et de Villers-la-Ville.

Les musées de Bruxelles et de Gand ainsi que de nombreuses églises conservent des œuvres de lui.

Son petit-fils Édouard Delvaux (1806-1862) fut un peintre de paysage talentueux qui fut l'élève du paysagiste Henri Van Assche (1774-1841).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Jacobs, Laurent Delvaux, Gand, 1696 - Nivelles, 1778, Paris, Arthena, 1999

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :