Laure de Potchaïv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laure de Potchaïv
La Laure de Potchaïv
La Laure de Potchaïv
Présentation
Culte Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Moscou)
Type Monastère
Rattachement Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Moscou)
Style dominant baroque
Géographie
Pays Ukraine
Région oblast de Ternopil
Commune Potchaïv
Coordonnées 50° 00′ 17″ N 25° 30′ 25″ E / 50.004722, 25.506944 ()50° 00′ 17″ Nord 25° 30′ 25″ Est / 50.004722, 25.506944 ()  

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Ternopil

(Voir situation sur carte : Oblast de Ternopil)
Laure de Potchaïv

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Laure de Potchaïv

La laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Potchaïv ou Potchaïev (en ukrainien : Почаївська Свято-Успенська Лавра, Potchaïvs'ka Sviato-Ouspens'ka Lavra ; en russe : Свято-Успенская Почаевская Лавра, Sviato-Ouspenskaïa Potchaïevskaïa Lavra) est un important monastère orthodoxe, situé dans la petite ville de Potchaïv, en Ukraine occidentale.

Elle est dans la juridiction de l'Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou).

Histoire[modifier | modifier le code]

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

Une riche iconostase fut présentée au tsar Alexandre II, qui visita le monastère en 1859, dénommé alors « impérial ».

Fête[modifier | modifier le code]

En 1240, un moine eut la vision de la Vierge debout sur une pierre, entourée de flammes. Il appela un de ses frère, un berger se joignit à eux : et ils remercièrent Dieu. Une empreinte du pied droit de la Vierge serait resté gravée sur la pierre. Cette apparition miraculeuse de la Mère de Dieu, Marie, sauva le monastère de Potchaïev de l'attaque des Turcs et des Tatars en 1675. La fête de l'icône de la Mère de Dieu de Potchaïev, le 5 août, célèbre donc la libération du monastère de l'invasion turque, qui dura du 20 au 23 juillet 1675, c'est-à-dire du 2 au 5 août du calendrier grégorien.

Le métropolite Néophyte aurait apporté de Constantinople en 1537 l'icône de Potchaïev. Il en fit don à son hôtesse, Anna Tikhonovna Goïska, habitant près de Kremenets, en Volynie. Celle-ci vit son frère, aveugle-né, pour lequel elle priait souvent, retrouver la vue : elle fit alors don de l'icône miraculeuse à l'ermitage de Potchaïev.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]