Laura Summerton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laura Summerton Portail du basket-ball
Laura Summerton.jpg
Laura Summerton
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 13 décembre 1983 (30 ans)
Clapham
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 76 kg
Situation en club
Poste ailière - pivot
Carrière universitaire ou amateur
Australian Institute of Sport
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005
2006

2000-2002
2002-2006
2006-2007
2008-2009
2010-2011
Connecticut Sun
Connecticut Sun

Australian Institute of Sport
Adelaide Lightning
Taranto Cras Basket
ASD Basket Parme
GEAS Milan
0,9
2,5[1]

?
?
 ?
?
12,0
Sélection en équipe nationale **
2000-2010 Drapeau : Australie Australie (188 sélections[2].)

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Laura Summerton, née le 13 décembre 1983 à Clapham (Australie-Méridionale), est une joueuse australienne de basket-ball, évoluant au poste d'ailière à pivot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le championnat Juniors d'Océanie en 2000 puis le Mondial Juniors en 2001, elle obtient son premier titre avec les Opals en 2002 avec le bronze pour le Mondial 2002. En 2003, elle participe au Mondial espoirs et au championnat d'Asie avec les Opals. En 2004, elle obtient une médaille d'argent aux Jeux olympiques. En 2006, elle obtient deux médailles avec les Opals, aux Jeux du Commonwealth, puis au Mondial 2006. En 2008, elle remporte une seconde médaille d'argent olympique (7,8 points à 50 % et 2,9 rebonds[3])[2], mais elle n'est pas retenue dans la sélection finale pour Mondial 2010[4].

Formée à l'AIS, elle est élue Rookie de l'année en 2001, puis elle rejoint les Adelaide Lightning pour plusieurs saisons dans le championnat australien[5]. Les étés 2005 et 2006, elle dispute le championnat WNBA avec les Sun, mais n'y joue qu'un rôle très modeste comme rookie et secondaire l'année suivante, avec des records respectifs à 4 points et 11 points[5]. Elle dispute par la suite le championnat italien dans plusieurs équipes : Tarente en 2006-2007[5], puis Parme en 2008-2009 (10 matches d'Eurocoupe à 16,1 à 59,8 % et 4,5 rebonds[6]), et enfin GEAS Milan en 2010-2011 avec 12,0 points à 54,2 % et 4,1 rebonds en championnat[6].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

WNBA[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Laura Summerton », WNBA (consulté le 7 août 2011)
  2. a et b (en) « Laura Summerton », Basketball.net.co (consulté le 7 août 2011)
  3. (en) « Laura Summerton », eurobasket.com (consulté le 7 août 2011)
  4. (en) « The Opals team has been revealed and Laura Summerton and Jenni Screen have been cut », Adelaide Now,‎ 19 août 2010 (consulté le 7 août 2011)
  5. a, b et c (en) « Laura Summerton », WNBA (consulté le 7 août 2011)
  6. a et b (en) « Laura Summerton », eurobasket.com (consulté le 7 août 2011)
  7. « JO (F) : L’Australie médaillée de Bronze », Catch & Shoot,‎ 11 août 2012 (consulté le 11 août 2012)
  8. « [[anglais]] : Australian Opals qualify for 2014 World Championship by beating out New Zealand », love Women's Basketball,‎ 18 août 2013 (consulté le 18 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]