Latitudes des chevaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma montrant la position relative des latitudes des chevaux sur le globe terrestre

Les latitudes des chevaux (de l'anglais Horse latitudes) sont les latitudes subtropicales comprises entre 30 et 35 degrés au nord ou au sud de l'équateur, sur le globe terrestre. Il s'agit d'une zone d'anticyclones dynamiques semi-permanents, appelée crête subtropicale, une zone qui reçoit très peu de précipitations ainsi qu'un ensoleillement quasi permanent créée par la cellule de Hadley, où les vents sont faibles et variables. Les latitudes des chevaux et plus précisément la crête subtropicale génèrent les vents dominants des latitudes moyennes (vents d'ouest) et des régions tropicales (alizés)[1]. Elle se nomme donc également région des calmes subtropicaux. Les latitudes des chevaux sont associées aux anticyclones dynamiques subtropicaux et à la descente d'air (subsidence) à grande échelle venu des courants d'air de haute altitude se déplaçant vers les régions polaires.

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Ce terme aurait son origine à l'époque où les bateaux à voile espagnols transportaient des chevaux vers les Antilles. Ces navires restaient souvent encalminés au milieu de l'océan dans ces latitudes. Les prolongations du voyage entrainaient des pénuries d'eau et les équipages étaient parfois contraints de jeter des chevaux par dessus bord.

Le nom pourrait aussi provenir de la légende selon laquelle lorsque le navire était encalminé et l'approvisionnement alimentaire était insuffisant, les chevaux à bord du navire étaient tués et mangés afin d'empêcher la famine.

Climat[modifier | modifier le code]

Les conditions de temps constamment chaud, sec et ensoleillé trouvées aux alentours de la crête subtropicale et des latitudes des chevaux contribuent à l'existence de déserts subtropicaux, comme le Sahara en Afrique, le sud-ouest des États-Unis, le nord du Mexique et certaines parties du Moyen-Orient dans l'hémisphère nord ; ainsi que le désert d'Atacama, le Désert du Kalahari et le désert australien dans l'hémisphère sud.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Organisation météorologique mondiale, « Calmes subtropicaux », Glossaire de la météorologique, sur Eumetcal (consulté le 17 octobre 2013)