Lastminute.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

lastminute.com France

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo lastminute.com

Création avril 1998
Fondateurs Martha Lane Fox et Brent Hoberman
Personnages clés Matthew Crummack[1], président groupe lastminute.com
Laurent Curutchet, directeur général France
Forme juridique SAS au capital de 15 688 215 €
Slogan Ici aujourd'hui, demain là-bas.
Siège social Drapeau de France Clichy (France)
Direction Laurent Curutchet
Activité Voyage
Tourisme
Produits Séjour, Week-end, Vol, Hôtel, Vacances en France, Croisières, Bien être
Société mère Sabre Holdings
Effectif 150
Site web lastminute.com


lastminute.com est une agence de voyages en ligne.

L’histoire de la marque débute avec l'avènement d’Internet. En 1998, en Angleterre, deux entrepreneurs trentenaires, Martha Lane Fox et Brent Hoberman, s’associent pour fonder lastminute.com qui propose au public des invendus de dernière minute à prix cassés dans le voyage et les loisirs. L'entreprise sera par la suite cotée en bourse (en 2000) et s’implantera dans plusieurs pays européens. En 1999, lastminute.com s’installe en France avant de racheter Dégriftour en 2000 (agence de voyages sur Minitel créée en 1991 et pionnière de la vente de voyages dégriffés en France). En 2005, le groupe lastminute.com est racheté par Travelocity Europe, filiale du groupe Sabre. Lastminute.com est considéré comme un pionnier de l’e-tourisme.

Dégriftour[modifier | modifier le code]

La marque Dégriftour est déposée par Francis Reversé en 1984. Il vend d'abord sur catalogue des croisières. En 1991, il ouvre un service télématique sur le Minitel pour diffuser des forfaits et des vols dégriffés. Un site web est ouvert en 1996. En juillet 1999, le chiffre d'affaires généré par les ventes sur internet dépasse celui du Minitel. En 2000, l'entreprise est vendue à lastminute.com[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nouveau président de lastminute.com, Nomination au poste de président du Groupe
  2. Statégies, supplément au no 1463, 28 juin 2007, p. 9.