Lasserre-de-Prouille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lasserre.
Page d’aide sur l’homonymie Lasserre-de-Prouilhe redirige ici.
Lasserre-de-Prouille
L'église de Lasserre-de-Prouille
L'église de Lasserre-de-Prouille
Blason de Lasserre-de-Prouille
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Alaigne
Intercommunalité Communauté de communes Piège-Lauragais-Malepère
Maire
Mandat
Louis Vialettes
2014-2020
Code postal 11270
Code commune 11193
Démographie
Gentilé Lasserois
Population
municipale
241 hab. (2011)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 45″ N 2° 05′ 01″ E / 43.179115, 2.083717 ()43° 10′ 45″ Nord 2° 05′ 01″ Est / 43.179115, 2.083717 ()  
Altitude Min. 197 m – Max. 302 m
Superficie 4,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Lasserre-de-Prouille

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Lasserre-de-Prouille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lasserre-de-Prouille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lasserre-de-Prouille

Lasserre-de-Prouille, parfois Lasserre-de-Prouilhe de manière non officielle[1], est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Lasserois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lasserre-de-Prouille est située dans le sud de la France, dans l'ouest du département de l'Aude de la région Languedoc-Roussillon, à l'ouest de Carcassonne. La commune est entourée par celle de la Force au nord, Villeneuve-lès-Montréal à l'est, Cailhavel à l'extrême sud-est, Brézilhac au sud et Fanjeaux à l'ouest.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est située sur une hauteur marquant l'extrémité orientale d'une colline culminant au Bon Majou à 305 mètres d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cette hauteur est bordée au sud par le ruisseau de Guille et au nord par celui de la Fontvieille. Ces deux cours d'eau constituent des affluents de rivières qui se dirigent vers le nord et sont tributaires de l'Aude se jetant dans la mer Méditerranée.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Lasserre-de-Prouille est située dans le Razès, en retrait de la route départementale 623 qui relie Castelnaudary au nord-ouest à Limoux au sud-est.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le bourg est une circulade[2], un village dont les rues sont concentriques autour d'un château fort ou d'une église. Ici, ces rues soulignent le tracé de l'ancien château dont les murailles ont servi de soubassement aux maisons du Grand-Rond et les douves à celles de la Grand'Rue et de la Mare. Le village est dominé par un château d'eau et dispose d'une petite station d'épuration située au sud-est, à proximité du ruisseau de la Guille. En contrebas du village, se trouvent une coopérative vinicole le long de la route départementale et le cimetière de l'autre côté de la route, au lieu-dit Tonneins. Les autres lieux-dits habités de la commune sont constitués par trois fermes à Saint-Étienne, Fontvieille et Bayle, toutes situées au nord du village. Le reste du territoire communal est constitué de terres agricoles et de vignes à l'exception de petites parcelles boisées à proximité du village et sur les pentes de la colline du Bon Majou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Armes de Lasserre-de-Prouille

Elles peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui : Fascé, contre-fascé de sinople et d'or de six pièces

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Eugène Nicolas    
mars 2008 en cours Louis Vialettes    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 241 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
443 447 478 415 405 408 422 399 400
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
352 330 275 275 271 308 294 284 261
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
241 254 241 252 243 239 223 191 177
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
164 189 199 177 174 202 225 241 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Nathalie-Jacqueline Pillet (ill. Jean-louis Gasc), Lasserre-de-Prouille, Carcassonne, Association Feux et Lieux,‎ 2e trimestre 1992, 32 p.
  2. (fr) « Association des Villages Circulaires - Les communes du réseau » (consulté le 26 février 2011).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011