Lara Croft and the Guardian of Light

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lara Croft and the Guardian of Light
image

Éditeur Square Enix Europe
Développeur Crystal Dynamics

Date de sortie Xbox Live Arcade
Icons-flag-eu.png 18 août 2010

Steam (PC)
Icons-flag-eu.png 28 septembre 2010

PlayStation Store
Icons-flag-eu.png 28 septembre 2010

App store
Icons-flag-eu.png 16 décembre 2010

Google Play
Icons-flag-eu.png 17 juillet 2012
Genre Action-aventure, plates-formes, Arcade
Mode de jeu Un joueur/multijoueur
Plate-forme
Ordinateur(s)
Windows (XP minimum)
Console(s)
Téléphone(s) mobile(s)
Média Téléchargement.
Contrôle Manette, clavier

Évaluation PEGI : 12+

Lara Croft and the Guardian of Light est un jeu vidéo d’action-aventure/arcade développé par Crystal Dynamics et édité par Square Enix Europe (anciennement Eidos Interactive). Il est sorti en mi-2010 sur PlayStation 3, Windows et Xbox 360. Fin 2010, une version développée par Ideaworks Game Studio sort sur iOS, puis en juillet 2012 sur Android, avec exclusivité temporaire pour es téléphones Sony Xperia[1].

Cet épisode est le point de départ d'une nouvelle série, Crystal Dynamics souhaitant distinguer le personnage Lara Croft du reste de la série Tomb Raider.

Trame[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Le Gardien de la Lumière a une histoire à part entière qui se déroule dans la jungle d'Amérique centrale.

Il y a 2000 ans, dans l’ancienne Amérique du Sud, une bataille a commencé entre Totec et Xolotl. Après que Totec ait vaincu Xolotl, il le bannit et s’enseveli lui-même dans le Temple de la Lumière à l’aide du Miroir Magique de la Fumée pour empêcher que cet artefact tombe entre de mauvaises mains.

De nos jours, Lara Croft trouve le temple ainsi que le miroir, mais des mercenaires la suivant lui volent le Miroir. Xolotl et Totec se lèvent de leur tombe et Xolotl tue les mercenaires avant de s’enfuir avec l’artéfact. Totec blâme Lara pour le désastre, mais se rend vite compte qu’il doit coopérer avec elle afin de récupérer l’artéfact et vaincre Xolotl. (Traduction)[2]

Personnages[modifier | modifier le code]

Lara est l'héroïne de ce jeu, elle est fidèle à elle-même c'est-à-dire qu'elle recherche des reliques dans des temples oubliés et qu'elle sauve le monde d'une catastrophe causée par un être maléfique. Après Jacqueline Natla et Amanda Evert des deux épisodes précédents, un nouveau méchant fait son apparition : Xolotl.

Pour la seconde fois dans l'histoire des aventures de Lara Croft, cette dernière étant accompagnée dans son aventure par un second personnage jouable en la personne de Totec. Lara n'a jamais eu de coéquipiers dans ses aventures à l'exception de Kurtis Trent

Cette décision a quelque peu surpris les fans, habitués à incarner Lara et seulement elle. Effectivement, ce changement est une des décisions des développeurs de se démarquer de la saga Tomb Raider par ce spin-off.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement aux anciens jeux, ce spin-off se distingue par son approche sous forme de jeu d'arcade. Toutefois, il garde le moteur graphique de Tomb Raider Underworld. Le jeu a un point de vue isométrique. Le gameplay peut être coopératif, le jeu pouvant être joué à deux joueurs. Le jeu est jouable en ligne.

Expérience Digitale[modifier | modifier le code]

En plus d'être un spin-off, ce jeu est aussi le premier à être disponible uniquement en téléchargement. Le prix est de 15 $ pour six heures de jeu minimum.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Tomb Raider.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lara Croft & the Guardian of Light sur Android et en promo, jeuxvideo.com, 17 juillet 2012
  2. (en) Ellie Gibson, « Lara Croft and the Guardian of Light », EuroGamer, Eurogamer Network,‎ 18 March 2010, p. 1 (lire en ligne)