Laniscat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laniscat
Mairie (Ti Ker).
Mairie (Ti Ker).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Guingamp
Canton Gouarec
Intercommunalité Communauté de communes du Kreiz-Breizh
Maire
Mandat
Joël Chevalier
2014-2020
Code postal 22570
Code commune 22107
Démographie
Gentilé Laniscatais, Laniscataise
Population
municipale
814 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 32″ N 3° 07′ 19″ O / 48.2422222222, -3.12194444444 ()48° 14′ 32″ Nord 3° 07′ 19″ Ouest / 48.2422222222, -3.12194444444 ()  
Altitude 195 m (min. : 122 m) (max. : 255 m)
Superficie 24,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Laniscat

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Laniscat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laniscat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laniscat
Liens
Site web Site officiel de la commune de Laniscat

Laniscat [laniskat] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Commune de la Bretagne historique, en Haute Cornouaille, évêché de Quimper. Aujourd'hui dans le département des Côtes-d'Armor, arrondissement de Guingamp, canton de Gouarec.

Géographie[modifier | modifier le code]

La paroisse fait partie du territoire breton traditionnel du pays Fañch. Le Daoulas traverse le territoire communal, formant les Gorges du Daoulas[1].

Les Landes du Liscuis[2], accessibles par un sentier à partir de la D 44, sont un vaste espace naturel formé de crêtes schisteuses, avec des parois saillantes émergeant des bruyères, des ajoncs et des genêts, où la faune est très présente et la flore abondante ; elles offrent un impressionnant panorama sur la vallée des Gorges du Daoulas et contiennent les allées couvertes du Liscuis, trois superbes sépultures mégalithiques considérées par les archéologues comme l’un des plus beaux exemplaires armoricains.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2007, à Laniscat, sur le site de Rosquelfen, un trésor exceptionnel de 545 pièces d'or (58 statères et 487 quarts de statère en or allié d'argent et portant des motifs caractéristiques des Osismes) datant de la fin de l'époque gauloise, vers les années -75 / -50, a été mis au jour. Il constitue le plus important dépôt monétaire celtique d'Armorique[3]. Cette découverte s'est faite dans le cadre de fouilles archéologiques préliminaires à la construction d'un échangeur sur la nationale N164. Les fondations d'une ferme gauloise ont été dégagées, et c'est dans ces ruines que les monnaies gauloises ont été découvertes. Ces pièces sont en fait en electrum (un alliage d'or et d'argent) et ont toutes été frappées par le pouvoir osisme[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Daniel Kergaravat PS  
mars 2008   Joël Chevalier   Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Saint-Martory (France) depuis 2006.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 041 2 561 2 791 2 713 3 080 3 141 3 200 3 300 1 560
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 512 1 533 1 502 1 387 1 543 1 535 1 565 1 587 1 710
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 674 1 601 1 651 1 424 1 380 1 261 1 265 1 098 976
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
936 854 851 891 876 830 821 841 815
2011 - - - - - - - -
814 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Rosquelfen : lieu-dit, ferme gauloise où a été découvert un important trésor monétaire en 2007, annoncé au mois de décembre 2007.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Rosquelfen.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Le Tallec : né à Laniscat, il a écrit « Un paysan breton sous Louis XIV : Mathurin Le Tallec (1663-1722) » et « La vie paysanne en Bretagne centrale sous l'ancien régime », chez l'éditeur Keltia Graphic.
  • Jean-Paul Le Denmat (1953- ) : né à Laniscat, il a écrit des romans policiers comme « Les griffes de l'ange », « Le 108e cercle », « La stratégie des ombres », édités chez Liv'editions.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_22107_Laniscat.html.
  2. http://www.centrebretagne.info/les-landes-de-liscuis
  3. Communiqué sur le site de l'INRAP : L’or du peuple du bout du monde : découverte d’un trésor gaulois.
  4. Yves Menez et Stéphane Hingant, "Fouilles et découvertes en Bretagne", éditions Ouest-France, INRAP, 2010 [ISBN 978-2-7373-5074-0]
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011