Languibonou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

7° 42′ N 5° 15′ O / 7.7, -5.25

Languibonou est une ville ivoirienne issue de la scission de la sous-préfecture de Diabo. Elle est située sur l'axe bitumé qui relie Bouaké à Béoumi.

Les peuples de cette sous-préfecture sont les Baoulés du groupe Gbloh.

Cette sous-préfecture regroupe de nombreux villages modernes : Boukébo, Klêmêklo (Konankro et Ouendé-kouassikro), Saoundi, Gbangahoupri, Gbangahoukan, Yrasuénou, Katokossou, Kondéinou, Ahougnanfoutou, Abolikro, Grau, Andôkro-Kouakou, Gbéhéké, Languikro, Golykro, Kouakoublékro, Lossinkro, Assièblénou, Assinzé, Sanglobo (aussi appelé Alloubo), Akplowabo, Sayêbo, Lokanouan etc.

La sous-préfecture de Languibonou est grande productrice d'arachide et igname. On y a récemment introduit la culture de l'anacardier.

A l'image de toutes les contrées de la région centre, la sous-préfecture de Languibonou souffre des effets des feux de brousse qui déciment cette belle flore. Elle souffre également de l'exode de ses fils vers les régions forestières de la Côte d'Ivoire, où près de la moitié est établie.