Langues ouralo-altaïques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Distribution moderne des langues Ouraliques et Altaïques en Eurasie.

Les langues ouralo-altaïques désignent une superfamille de langues d'Eurasie qui regrouperait les langues ouraliennes et les langues altaïques (ce dernier groupement étant lui-même contesté quant à son extension et sa signification), dont l'existence a été réfutée.

Le rapprochement repose sur l'existence de diverses caractéristiques partagées dans les langues de chacune des deux familles :

Ainsi, des langues aussi diverses que le turc, les langues toungouses, le mandchou et le finnois étaient considérées comme relevant des langues ouralo-altaïques[1].

L'hypothèse ouralo-altaïque fut proposée dès le XIXe siècle par Matthias Alexander Castrén et largement acceptée jusqu'au milieu du XXe siècle. Depuis, les ressemblances entre langues ouraliennes et altaïques ont été réanalysées comme étant de nature typologique, sans impliquer nécessairement une origine commune : le groupe ouralo-altaïque, en tant qu'unité génétique, est largement rejeté aujourd'hui.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bloch Adolphe, « De l'origine des Turcs et en particulier des Osmanlis », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, vol. VI, no 6 fascicule 3,‎ 1915, pp. 158-168. (DOI 10.3406/bmsap.1915.8733, lire en ligne).