Langues oti-volta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oti–volta
Pays Burkina Faso, Ghana, Bénin
Région Burkina Faso, nord du Ghana, nord du Bénin
Nombre de locuteurs 12 millions
Classification par famille

Les langues oti–volta forment un sous-groupe des langues gur, comprenant environ 30 langues du nord du Ghana, du Bénin et du Burkina Faso parlées par douze millions de personnes. La langue la plus parlée est le mòoré, la langue nationale du Burkina Faso, parlée par cinq millions de personne. Les langues oti–volta bénéficient d'une bonne intelligibilité mutuelle.

La famille est dénommée d'après les rivières Oti et Volta.

Langues[modifier | modifier le code]

Carte des langues oti-volta, en vert sur la carte.

La classification interne des langues oti–volta, a été élaborée par Manessy 1975–79 (Williamson & Blench, 2000) comme suit :

oti–volta 

buli–koma : buli (en), konni




Ouest (somba) : biali, mbelime, tammari (ditammari), waama



Est
(mole–dagbani) 

nootre (en)



Nord-Ouest : mòoré, frafra, safaliba (en), wali (en), dagaarebirifor (en)



Sud-Est : dagbani, hanga (en), kamara, kusaal (en), mampruli (en), kantosi (en)





gurma : ngangam (en), gourmanchéma, moba (bimoba), ntcham (en) (akaselem), nateni, miyobe, konkomba (en)



yom–nawdm : nawdm (en), yom






Voir aussi[modifier | modifier le code]