Langues minahasanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les langues minahasanes sont un des sous-groupes des langues philippines, un des rameaux de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes.

Ces langues sont parlées en Indonésie, dans la province de Sulawesi du Nord, sur l'île de Célèbes. Elles ont été nommées d'après « Minahasa », qui est le nom que se donne un ensemble de populations habitant la province.

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues philippines, entourées en bleu

Le Néerlandais Adriani (1925) est le premier à reconnaître la parenté des cinq langues minahasanes et à voir que les autres langues de la région, notamment le bantik et le sangir, qui sont des langues sangiriques, et le ponosakan, qui est une langue du sous-groupe gorontalique des langues grandes philippines centrales, ne sont pas incluses dans ce groupe[1]. Sur le plan historique et culturel, les Bantik et les Ponosakan sont en effet inclus dans l'ensemble minahasa.

Blust (1991) inclut les langues minahasanes dans le rameau des langues philippines[2]. La composition de ce groupe est la suivante [1] :

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Comparaison d’exemples de vocabulaire de base des langues minahasanes[3] :

français indonésien tombulu tondano tonsawang tonsea tontemboan
deux dua zua rua dua dua rua
cinq lima lima lima lima dima lima
eau air (danau : « lac ») zano rano ahe doud rano
feu api (bara : « braise ») api api baha api api
terre tanah tanaʔ tanaʔ toʔba tanaʔ tanaʔ
oreille telinga luntəŋ taliŋa taliŋa tadiŋa luntəŋ
froid dingin zate qəʔqər kolotin mədate utiŋ
grand besar səla waŋkoʔ bakoʔ səla waŋkər
je aku aku aku ahu aku aku
savoir tahu -taʔu -taʔu -taʔu -taʔu aku
dire bilang -kua - lilaʔ -kua -tudu -nuwuʔ
gratter garuk -korkor -koʔkor -karot -korkor -koʔməs
souffler (sebut : « mentionner » ?) -səput

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sneddon, 1970, p. 12-13.
  2. Classification de Robert Blust (1991), dans Liao, 2008, p. 3.
  3. Tirés de Sneddon, 1970, pp. 20-26.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Liao, Hsiu-Chan, A Typology of First Person Dual pronouns and their Reconstructibility in Philippine Languages, Oceanic Linguistics, 47:1, pp. 1-29, 2008.
  • (en) Sneddon, J.N, The Languages of Minahasa, North Celebes, Oceanic Linguistics, IX:1, pp. 11-36, 1970.

Voir aussi[modifier | modifier le code]