Langues malaisiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte montrant l'extension des langues malaisiennes

Les langues malaïques (en anglais, Malayic languages) forment un groupe dans la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes. Au nombre de 53, elles sont ainsi nommées d'après le malais, qui constitue le sous-groupe le plus important.

Le caractère relativement archaïque des langues ibaniques et kendayan a amené le linguiste néerlandais A. Adelaar à penser que le berceau des langues malaïques se trouve à Bornéo[1]. Cette thèse est désormais la plus communément admise par les linguistes d'une part, les spécialistes du monde austronésien d'autre part.

Classification[modifier | modifier le code]

Les langues malaïques se répartissent entre les 3 sous-groupes suivants :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. K. Alexander Adelaar, « Chapter 4. Borneo as a Cross-Roads for Comparative Austronesian Linguistics - Malayic Dayak: Arguments for a Bornean Homeland of Malay », The Austronesians (Peter Bellwood, James J. Fox et Darrell Tryon éds.), 2006, ISBN 0 731521 32 3

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adelaar, K. Alexander, « Chapter 4. Borneo as a Cross-Roads for Comparative Austronesian Linguistics », The Austronesians - Historical and Comparative Perspectives, (Peter Bellwood, James J. Fox et Darrell Tryon éditeurs), Australian National University, 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]