Langues finno-volgaïques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues finno-volgaïques
Pays Russie, Finlande, Estonie, Lettonie, Suède, Norvège
Typologie SOV, agglutinante, accusative, à accent d'intensité
Classification par famille
Carte
Répartition géographique des différentes langues finno-volgaïques.
Répartition géographique des différentes langues finno-volgaïques.

Les langues finno-volgaïques sont une subdivision hypothétique des langues ouraliennes, qui regrouperait les langues fenniques, les langues sames, les langues mordves et le mari (ou tchérémisse). On considère généralement que cette branche se serait distinguée du tronc des langues finno-permiennes vers 2000 avant J.-C.

Les langues fenniques et sames sont parfois regroupées dans une branche finno-same, tandis que le mordve et le mari étaient autrefois rassemblés dans une branche volgaïco-finnoise. L'évolution des connaissances a amené à rejeter la validité de la branche volgaïco-finnoise ; celle des branches finno-same, finno-volgaïque et finno-permienne est toujours discutée. De façon générale, les langues ouraliennes se répartissent actuellement en sous-groupes bien caractérisés, mais les relations plus anciennes de ces sous-groupes sont peu claires, peu étudiées, et rendent difficile de les rassembler en branches plus larges[1].

Un unique trait de phonétique historique commun aux langues finno-volgaïques a été proposé à ce jour : la chute de la consonne /*w/ devant voyelle arrondie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tapani Salminen, « Problems in the taxonomy of the Uralic languages in the light of modern comparative studies », dans Лингвистический беспредел: сборник статей к 70-летию А. И. Кузнецовой, Moscou, Presses Universitaires de Moscou,‎ 2002 (lire en ligne), p. 44-55.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]