Langues aux Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Langues des Pays Bas)
Aller à : navigation, rechercher

En 2007, puis en 2010, le gouvernement néerlandais a annoncé son intention de faire modifier la constitution des Pays-Bas afin que la langue néerlandaise soit reconnue comme la langue officielle des Pays-Bas. Il envisageait également de reconnaître légalement la langue frisonne, à l'exclusion de toute autre langue[1].

En effet, aucun texte législatif ne définit la langue officielle des Pays-Bas, cependant le néerlandais standard (Algemeen Nederlands) l'est de facto : c'est la langue utilisée partout par l'état néerlandais et les services publics.

Néerlandais[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Néerlandais.

Langues régionales reconnues par les Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Les Pays-Bas ont signé et ratifié la Charte Européenne des langues régionales ou minoritaires entrée en vigueur au 1er mars 1998. et ont reconnu dans ce cadre les langues suivantes :

Langues et dialectes des Pays-Bas

Sont également parlés localement les dialectes bas-franciques suivants  :

  • dans le nord-ouest (Hollandais) :
    • Zuid-Hollands (hollandais méridional)
    • Westhoeks
    • Waterlands et Volendams
    • Zaans
    • Kennemerlands
    • West-Fries (frison de Frise Occidentale, différent du Frysk de Fryslân)
    • Bildts, Midslands, Stadsfries et Amelands (dialectes hollandais minoritaires en province de Frise)
  • au centre :
    • Utrechts-Alblasserwaards
    • Zuid-Gelders
    • Noord-Brabants (brabançon septentrional)

Dans les Antilles néerlandaises et Aruba divers créoles sont utilisés dont le plus important est le Papiamento.

Autres langues parlées aux Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Bien que n'appartenant plus aux Pays-Bas, le passé colonial a permis l'éclosion d'autres langues dérivées du néerlandais :

L'anglais est parlé par la majorité des Néerlandais, comme dans la plupart des pays Nordiques. Il est enseigné dès la maternelle.Il est souvent utilisé dans l'administration, sans pour autant avoir un statut officiel. L'allemand arrive en seconde position. Le français est loin derrière, avec 200 000 à 300 000 locuteurs en seconde langue.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La langue néerlandaise dans la constitution des Pays-Bas, sur le site septentrionblog.onserfdeel.be

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]