Langues d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues et dialectes dans l'Espagne actuelle

Les langues d'Espagne correspondent aux langues parlées en Espagne.

D'un point de vue institutionnel, la langue officielle de l'Espagne est l'espagnol ou castillan mais d'autres langues coexistent avec des statuts différents. Le castillan a le statut de langue officielle dans toute l'Espagne. Dans certaines régions, certaines langues ont un statut de coofficialité avec le castillan. En 2014 un sondage indique que seul 55% des espagnols ont le castillan pour langue maternelle[1].

Le statut des langues d'Espagne est présenté de façon globale dans l'article 3 de la constitution espagnole, mais les questions liées aux langues propres (qualification, délimitation, normalisation, enseignement etc.) ont été en grande partie laissées à la discrétion des statuts d'autonomie de chaque région.

Histoire[modifier | modifier le code]

Évolution des langues parlées dans la péninsule Ibérique.

Cadre administratif actuel[modifier | modifier le code]

Langue officielle[modifier | modifier le code]

Le castillan (castellano, dans la majorité des pays d'Amérique du Sud, au Pays basque, en Galice, dans les Pays catalans et au Portugal[2], également appelé espagnol en Castille[3], dans la majorité des pays d'Amérique centrale, au Mexique et dans le sud des États-Unis et dans de nombreux pays d'Europe) est la « langue espagnole officielle de l'État »[4] dans le royaume d'Espagne.

Langues ayant un statut officiel[modifier | modifier le code]

Actuellement, quatre langues ont un statut officiel, qui se trouve défini dans le statut d'autonomie propre à chaque communauté autonome :

Langues non-officielles mais reconnues par la loi[modifier | modifier le code]

Langues non-officielles[modifier | modifier le code]

Dialectes du castillan[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://datos.cis.es/pdf/Es2978mar_A.pdf
  2. Fichier:Castellano-Español.png
  3. Où l'on emploie cependant aussi le terme castillan
  4. Toutes les langues parlées en Espagne sont considérées juridiquement et historiquement comme des « langues espagnoles ». « Le castillan (castellano) est la langue espagnole officielle de l'État » (Constitution du 6 décembre 1978), et à ce titre, tous les citoyens espagnols « ont le devoir de le connaître et le droit de l'utiliser ». Cependant, en dépit de son statut de langue véhiculaire et de l'administration, il reste, techniquement, une « langue espagnole » parmi d'autres. La constitution de 1978 stipule : « Les autres langues espagnoles [i. e. basque, catalan, galicien, etc.] [sont] également officielles dans chacune des communautés autonomes en accord avec leurs statuts ».
  5. L'Académie valencienne de la langue, institution habilitée à statuer sur la nature et les normes du valencien, a confirmé dans sa déclaration du 9 février 2005 que les mots « catalan » et « valencien » étaient des désignations d'une seule et même langue ((ca) L'Acadèmia aprova per unanimitat el Dictamen sobre els principis i criteris per a la defensa de la denominació i l'entitat del valencià), mettant fin à une situation ambigüe qui avait régné depuis l'avènement de la démocratie, voir le paragraphe controverse autour de la dénomination du valencien.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Manuel Alvar, Dialectología hispánica, Madrid, UNED,‎ 1977
  • (es) Diego Catalán, Las lenguas circunvecinas del castellano, Madrid, Paraninfo, 1989, 328 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]