Langues caddoanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues caddoanes
Pays États-Unis
Région Grandes Plaines
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-5 cdd
IETF cdd
Carte
Distribution des langues caddoanes
Distribution des langues caddoanes

Les langues caddoanes sont une famille de langues amérindiennes. Elles sont parlées à travers les Grandes Plaines du centre des États-Unis, du Dakota du Nord à l'Oklahoma.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

Le kitsai est désormais une langue morte, ses membres ont été absorbés par la tribu wichita au XIXe siècle. Les langues caddo, wichita et pawnee sont encore actuellement parlées en Oklahoma par quelques anciens. L'arikara est parlé dans la réserve de Fort Berthold dans le Dakota du Nord. Certaines de ces langues étaient auparavant parlées sur de plus vastes territoires. Le caddo, par exemple, était utilisé dans le nord-est du Texas, le sud-ouest de l'Arkansas et le nord-ouest de la Louisiane aussi bien qu'au sud-est de l'Oklahoma. Le pawnee était parlé le long de la Platte River dans ce qui est maintenant le Nebraska.

Classification interne[modifier | modifier le code]

Cinq langues appartiennent à cette famille :

  • Caddoan du Nord
    • langues Pawnee-Kitsai
      • Kitsai
      • Pawnee
        • Arikara (ou ree)
        • Pawnee. Dialectes: South Band, skiri , aussi connu sous le nom de skidi ou wolf
    • Wichita. Dialectes: wichita proprement dit, waco, towakoni
  • Caddoan du Sud
    • Caddo. Dialectes: kadohadacho, hasinai, natchitoches, yatasi

Parenté avec d'autres langues[modifier | modifier le code]

L'adai, une langue isolée, connue seulement par une liste de 275 mots, est peut-être une langue caddoane mais la documentation est trop mince pour le déterminer avec certitude. Le linguiste américain Wallace Chafe trouve cette relation non pertinente.

Plusieurs essais pour grouper les langues caddoanes, les langues siouanes et les langues iroquoiennes dans une grande famille linguistique appelée le macro-sioux ont été tentés mais sans être concluants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]