Langues bungku-tolaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les langues bungku-tolaki sont un des sous-groupes de langues austronésiennes rattachées aux langues malayo-polynésiennes occidentales.

Ces langues sont parlées en Indonésie, sur l'île de Célèbes.

Classification[modifier | modifier le code]

Le Néerlandais Adriani (1914) est le premier à reconnaître une famille « bungku-mori ». Les limites de ce groupe ont évolué mais sa proposition n'a jamais depuis été remise en question[1].

Le bungku-tolaki est considéré par Adelaar, comme un des sous-groupes du malayo-polynésien occidental[2].

Liste des langues[modifier | modifier le code]

Mead inclut dans les langues bungku-tolaki trois familles, le bungku, le mori et le tolaki[1]. Leur composition interne est la suivante[3]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mead, 1996, p. 181.
  2. Adelaar, 2005, p. 16.
  3. Selon Ethnologue.com

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Adelaar, Alexander, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar: A Historical Perspective, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 1-42, Routledge Language Family Series, Londres, Routledge, 2005, ISBN 0-7007-1286-0
  • (en) Mead, David, The Evidence for Final Consonants in Proto-Bungku-Tolaki, Oceanic Linguistics, 35:2, pp. 180-194, 1996.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]