Langues athapascanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Distribution pré-coloniale des langues na-déné (athapascanes + eyak + tlingit)

Le terme d'athapascan (ou athabascan) désigne un vaste ensemble de peuples amérindiens répartis en deux groupes principaux situés au sud-ouest et au nord-ouest de l'Amérique du Nord, ainsi que la famille regroupant toutes leurs langues. L'athapascan est la famille de langues la plus importante d'Amérique du Nord, à la fois en nombre de langues et en nombre de locuteurs (cependant, si l'on inclut dans le compte les langues d'Amérique centrale, la famille des langues uto-aztèques, qui s'étend au sud jusqu'au Mexique, la dépasse largement en nombre de locuteurs). Seules les langues algiques couvrent un plus large territoire. Le langues athapascanes font partie du groupe athapascan-eyak, lui-même partie du groupe des langues na-dené.

Le mot athapascan provient du mot cri désignant le lac Athabasca au Canada.

Les 24 langues athapascanes septentrionales sont parlées dans tout l'intérieur de l'Alaska et du nord-ouest du Canada, dans le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest aussi bien que dans les provinces de Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba. Plusieurs langues athapascanes sont des langues officielles dans les Territoires du Nord-Ouest, notamment le chipewyan, le flancs-de-chien ou tlicho, le loucheux et l'esclave.

Les sept langues athapascanes de la côte pacifique sont parlées dans le sud de l'Oregon et le nord de la Californie. Isolées des langues septentrionales et de celles de la côte, les six langues athapascanes méridionales, comprenant les diverses langues apaches et navajo, sont parlées dans le sud-ouest des États-Unis et le nord-ouest du Mexique.

L'eyak et les langues athapascanes forment un groupe appelé athapascan-eyak. Le tlingit est relié de façon lointaine à ce groupe, avec lequel il forme la famille linguistique na-dené.

Classification[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

La famille des langues athapascanes se répartit en trois groupes géographiques : septentrional, côte pacifique et méridional. Le fait que les langues de la côte pacifique constituent un groupe génétique valide reste un objet de discussions entre linguistes. Le groupe septentrional est quant à lui particulièrement problématique. En raison de l'absence des critères d'innovation partagée et de correspondances phonétiques, habituellement utilisés pour définir des regroupements corrects, la famille athapascane (en particulier les langues septentrionales) a été qualifiée de "complexe cohésif" par Michael Krauss (1973, 1982). Ainsi, le modèle théorique d'arborescence génétique de la famille (Stammbaumtheorie) est peut-être inapproprié. Les langues de la branche méridionale sont bien plus homogènes et constituent le seul sous-groupe clairement génétique.

La liste ci-dessous présente les branches principales de la famille athapascane. Elle est basée sur la classification de Keren Rice (voir Goddard 1996, et Mithun 1999).

  1. Alaska du sud
  2. Alaska central et Yukon
  3. Canada du nord-ouest
  4. Tsetsaut
  5. Colombie-Britannique centrale
  6. Sarsi
  7. Kwalhioqua-Tlatskanai
  8. Athapascan de la côte Pacifique
  9. Apache

Les branches 1 à 7 correspondent au groupe (régional) athapascan septentrional. Le Kwalhioqua-Tlatskanai (n° 7) a été souvent rattaché au groupe de la côte pacifique, mais, dans une réflexion récente, Krauss le trouve plutôt assez différent des autres langues de ce groupe.

Une autre classification a été développée par Jeff Leer (Tuttle et Hargus 2004:72-74):

  1. Alaska (Ahtna, Dena’ina, Deg Hit’an, Koyukon, Kolchan, Lower Tanana, Tanacross, Upper Tanana, loucheux, Han)
  2. Yukon (Tsetsaut, N. Tutchone, S. Tutchone, Tagish, Tahltan, Kaska, Sekani, Dunneza)
  3. Colombie-Britannique (Babine-Witsuwit’en, porteur, Chilcotin)
  4. Régions orientales (Dene Suline, esclave, flancs-de-chien)
  5. Régions méridionales (Tsuut’ina, Apachean, Pacific Coast Athabaskan)

Pour l'instant, on doit encore considérer les détails de l'arborescence de la famille athapascane comme provisoires.

On trouvera les listes détaillées des langues, dialectes et sous-dialectes dans les articles consacrés aux trois groupes principaux (Langues athapascanes septentrionales, Langues athapascanes de la côte pacifique et Langues athapascanes méridionales).

Note : Faute de correspondance bien établie des noms des langues athapascanes en français, les dénominations originales de l'article en anglais (en:Athapascan languages) sont conservées dans les listes ci-dessous sauf quand les traductions sont bien établies au Canada (par exemple esclave, porteur, flancs-de-chien, etc.).

Langues athapascanes septentrionales[modifier | modifier le code]

Langues athapascanes de la côte pacifique[modifier | modifier le code]

Langues athapascanes méridionales (langues apaches)[modifier | modifier le code]

Liste des langues par région[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous présente les langues athapascanes selon leur distribution géographique.

Proto-athapascan[modifier | modifier le code]

Phonologie[modifier | modifier le code]

  • Un reconstruction récente de la langue proto-athapascane se compose de 40 consonnes (Cook, 1981 ; Krauss et Golla, 1981 ; Krauss et Leer, 1981 ; Cook et Rice, 1989), comme présenté ci-dessous :
Constrictives
  Bilabiale Alvéolaire Palatale Vélaire Uvulaire Glottale
Centrale Latérale simple labiale simple labiale
Occlusive non aspirée   t       k q  
aspirée         qʷʰ  
glottale   t’       k’ q’ q’ʷ ʔ
Affriquée non aspirée   ʦ tɬ ʧ ʧʷ        
aspirée   ʦʰ tɬʰ ʧʰ ʧʷʰ        
éjective   ʦ’ tɬ’ ʧ’ ʧ’ʷ        
Fricative sourde   s ɬ ʃ ʃʷ x χ χʷ h
voisée   z ɮ ʒ ʒʷ ɣ ʁ ʁʷ  
Sonantes
Nasale m n   ɲ          
Spirante       j       w  
Voyelle
i
a

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Campbell, Lyle. (1997). American Indian languages: The historical linguistics of Native America. New York : Oxford University Press. ISBN 0-19-509427-1.
  • Cook, Eung-Do. (1981). Athabaskan linguistics: Proto-Athapaskan phonology. Annual Review of Anthropology, 10, 253–273.
  • Cook, Eung-Do. (1992). Athabaskan languages. In W. Bright (Eds.), International encyclopedia of linguistics (pp. 122–128). Oxford : Oxford University Press. ISBN 0-19-505196-3.
  • Cook, Eung-Do; & Rice, Keren. (1989). Introduction. In E.-D. Cook & K. Rice (Eds.), Athapaskan linguistics: Current perspectives on a language family (pp. 1–61). rends in linguistics, State-of-the-art reports (No. 15). Berlin : Mouton de Gruyter. ISBN 0-89925-282-6.
  • Hoijer, Harry. (1938). The southern Athapaskan languages. American Anthropologist, 40 (1), 75–87.
  • Hoijer, Harry. (1956). The Chronology of the Athapaskan languages. International Journal of American Linguistics, 22 (4), 219–232.
  • Hoijer, Harry. (1963). The Athapaskan languages. In H. Hoijer (Ed.), Studies in the Athapaskan languages (pp. 1–29). Berkeley : University of California Press.
  • Hoijer, Harry (Ed.). (1963). Studies in the Athapaskan languages. University of California publications in linguistics (No. 29). Berkeley : University of California Press.
  • Hoijer, Harry. (1971). The position of the Apachean languages in the Athpaskan stock. In K. H. Basso & M. E. Opler (Eds.), Apachean culture history and ethnology (pp. 3–6). Anthropological papers of the University of Arizona (No. 21). Tucson : University of Arizona Press.
  • Hymes, Dell H. (1957). A note on Athapaskan glottochronology. International Journal of American Linguistics, 23 (4), 291–297.
  • Krauss, Michael E. (1964). The proto-Athapaskan-Eyak and the problem of Na-Dene, I: The phonology. International Journal of American Linguistics, 30 (2), 118–131.
  • Krauss, Michael E. (1965). The proto-Athapaskan-Eyak and the problem of Na-Dene, II: The morphology. International Journal of American Linguistics, 31 (1), 18–28.
  • Krauss, Michael E. (1968). Noun-classification systems in the Athapaskan, Eyak, Tlingit and Haida verbs. International Journal of American Linguistics, 34 (3), 194–203.
  • Krauss, Michael E. (1969). On the classification in the Athapascan, Eyak, and the Tlingit verb. Baltimore: Waverly Press, Indiana University.
  • Krauss, Michael E. (1973). Na-Dene. In T. A. Sebeok (Ed.), Linguistics in North America (pp. 903–978). Current trends in linguistics (Vol. 10). The Hague: Mouton. (Reprinted as Krauss 1976).
  • Krauss, Michael E. (1976). Na-Dene. In T. A. Sebeok (Ed.), Native languages of the Americas (pp. 283–358). New York: Plenum. (Reprint of Krauss 1973).
  • Krauss, Michael E. (1979). Na-Dene and Eskimo. In L. Campbell & M. Mithun (Eds.), The languages of native America: Historical and comparative assessment. Austin: University of Texas Press.
  • Krauss, Michael E. (1980). On the history and use comparative Athapaskan linguistics. Fairbanks, AL: University of Alaska, Native Language Center.
  • Krauss, Michael E. (1986). Edward Sapir and Athabaskan linguistics. In W. Cowan, M. Foster, & K. Koerner (Eds.), New perspectives in language, culture, and personality (pp. 147–190). Amsterdam: Benjamins.
  • Krauss, Michael E.; & Golla, Victor. (1981). Northern Athapaskan languages. In J. Helm (Ed.), Subarctic (pp. 67–85). Handbook of North American Indians (Vol. 6). Washington, D.C.: Smithsonian Institution.
  • Krauss, Michael E.; & Leer, Jeff. (1981). Athabaskan, Eyak, and Tlingit sonorants. Alaska Native Language Center research papers (No. 5). Fairbanks, AK: University of Alaska, Alaska Native Language Center.
  • Leer, Jeff. (1979). Proto-Athabaskan verb stem variation I: Phonology. Alaska Native Language Center research papers (No. 1). Fairbanks, AK: Alaska Native Language Center.
  • Leer, Jeff. (1982). Navajo and comparative Athabaskan stem list. Fairbanks, AK: University of Alaska, Alaska Native Language Center.
  • Mithun, Marianne. (1999). The languages of Native North America. Cambridge: Cambridge University Press. ISBN 0-521-23228-7 (hbk); ISBN 0-521-29875-X.
  • Rice, Keren. (200). Morpheme order and semantic scope: Word formation in the Athapaskan verb. Cambridge: Cambridge University Press.
  • Sapir, Edward. (1915). The Na-Dene languages, a preliminary report. American Anthropologist, 17 (3), 534–558.
  • Sapir, Edward. (1916). Time perspective in aboriginal American culture: A study in method. Anthropology series (No. 13), memoirs of the Canadian Geological Survey 90. Ottawa: Government Printing Bureau.
  • Sapir, Edward. (1931). The concept of phonetic law as tested in primitive languages by Leonard Bloomfield. In S. A. Rice (Ed.), Methods in social science: A case book (pp. 297–306). Chicago: University of Chicago Press.
  • Sapir, Edward. (1936). Linguistic evidence suggestive of the northern origin of the Navaho. American Anthropologist, 38 (2), 224–235.
  • Saville-Troike, Muriel. (1985). On variable data and phonetic law: A case from Sapir's Athabaskan correspondences. International Journal of American Linguistics, 51 (4), 572–574.
  • Sturtevant, William C. (Ed.). (1978–present). Handbook of North American Indians (Vol. 1-20). Washington, D. C.: Smithsonian Institution. (Vols. 1–3, 16, 18–20 not yet published).