Languedoc-Roussillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Languedoc Roussillon)
Aller à : navigation, rechercher
Languedoc-Roussillon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Préfecture Montpellier
Départements Aude (11)
Gard (30)
Hérault (34)
Lozère (48)
Pyrénées-Orientales (66)
Chefs-lieux Carcassonne
Nîmes
Montpellier
Mende
Perpignan
Arrondissements 14
Cantons

Communes
186

1 545
Conseil régional Conseil régional de Languedoc-Roussillon
Président Damien Alary
Préfet Pierre de Bousquet de Florian[1]
ISO 3166-2 FR-K
Démographie
Gentilé Languedocien-Roussillonnais
Population 2 670 046 hab. (2011)
Densité 98 hab./km2
Langues
régionales
Catalan
Occitan
Géographie
Superficie 27 376 km2
Localisation
Localisation de Languedoc-Roussillon
Liens
Site web http://www.laregion.fr

Le Languedoc-Roussillon est une région française qui correspond approximativement à l'ancien Bas-Languedoc. La région es subdivisée en cinq départements. Elle est bordée au sud par l'Espagne, l'Andorre et la mer Méditerranée (le golfe du Lion), et les régions françaises suivantes : Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Auvergne, Midi-Pyrénées.

Plusieurs éléments naturels la limitent : les Pyrénées, puis le seuil du Lauragais, les Cévennes et le fleuve Rhône. Plusieurs géographes ont parlé d'un amphithéâtre tourné vers la mer en parlant des montagnes et des plaines languedociennes et roussillonnaises.

Deux langues régionales sont historiquement présentes en Languedoc-Roussillon : l'occitan (languedocien, auvergnat, provençal) et le catalan. Le nom de la région se dit en occitan Lengadòc-Rosselhon [ˌleŋgɔˈðɔk rruseˈʎu] et en catalan Llenguadoc-Rosselló [ˌʎeŋgwəˈðɔk rrusəˈʎo].

Étymologie et appellations[modifier | modifier le code]

La province du Languedoc tient son nom de la langue parlée dans le Sud de la France, « la langue d’oc ».

Septimanie et Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Après son élection à la tête de la région Languedoc-Roussillon en 2004, Georges Frêche a lancé l'idée de changer le nom de la région en « Septimanie », terme qu'il estimait plus judicieux que sa désignation première, issue des travaux de la DATAR. Le Conseil régional a commencé à utiliser ce nom très largement. Il a toutefois rencontré une franche opposition d'une large population, surtout chez les Catalans dans les Pyrénées-Orientales qui estimaient que le nom « Septimanie » pourrait nuire à l'identité catalane et nier la double identité culturelle présente dans la dénomination même de Languedoc-Roussillon. De plus, l'ancienne Septimanie ne recouvrait pas exactement les limites du Languedoc-Roussillon actuel, spécialement le Gévaudan qui est aujourd'hui le département de la Lozère.

Cette opposition, cristallisée par plus de 45 000 signatures recueillies par les Catalans et une manifestation rassemblant 8 000 personnes à Perpignan, le 8 octobre 2005, ont conduit Georges Frêche à renoncer à ce changement de nom.

Sud de France[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, le conseil régional lance des campagnes de communication où apparaît le nom « Sud de France » pour désigner la région en lieu et place de Languedoc-Roussillon. À partir d'août 2012, Sud de France sera d'ailleurs la marque utilisée par le conseil régional pour sponsoriser le club omnisport de Montpellier ainsi que les produits agricoles en particulier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du Languedoc-Roussillon.
Carte des Gouvernements de Languedoc-Roussillon par Rigobert Bonne (1727-1795 ), Paris, vers 1783

La région est incluse dans la Celtique méditerranéenne[2],[3]. Vers la fin du IIIe siècle avant J.-C. un peuple celtique, les Volques, prend ses quartiers dans la région du Rhône à la Garonne, des Cévennes aux Pyrénées. Ils ont pour capitales Toulouse et Nîmes. On assiste à une première structuration du territoire.

Ils pactisent avec les Romains dès le Ier siècle avant J.-C. Narbonne est créé pour pacifier la province en -118 et devient la capitale de la Narbonnaise.

Au début du Ve siècle, les Vandales envahissent la province puis les Wisigoths s'y installent. La région de Narbonne comme la péninsule ibérique reste wisigothe jusqu'à leur chute devant les Maures en 719.

La région est conquise par Charlemagne et la nomme marche de Gothie, incluse dans le royaume d'Aquitaine crée en 778. Ce vaste territoire englobe tout le sud du Rhône jusqu'à l'Atlantique et est légué par Charlemagne à son fils Louis le Pieux en 781. L'administration est confiée aux comtes de Toulouse.

À l'époque féodale a lieu une grande fragmentation politique : les comtés de Roussillon et de Cerdagne passent dans l'orbite du royaume d'Aragon, alors que le Bas-Languedoc passe sous la domination de la maison Trencavel et leurs rivaux les comtes de Toulouse.

Raimond IV dit Raimond de Saint Gilles (1042-1115) atteint par mariage l'objectif de réunification en agrandissant son état au comté de Rouergue, de Nîmes, de Narbonne, du Gévaudan, d'Agde, de Béziers et d'Uzès.

La province du Languedoc dans ses limites du XVIIIe siècle et les communes et départements actuels.

La lutte contre le catharisme et la Croisade des Albigeois[4] entraîne l'extinction de la dynastie des comtes de Toulouse. La province est réunie au royaume de France en 1271, à l'exception de Montpellier restée sous l'influence de la Maison d'Aragon puis de Majorque, et qui ne sera rattachée au Royaume de France qu'en 1349. De là est né le Languedoc royal qui va persister jusqu'à la Révolution française.

Le traité de Corbeil a entériné en 1258 la division avec les territoires du Sud de la région. Les Corbières formèrent la frontière entre le royaume de France et le royaume d'Aragon.

En 1659, le traité des Pyrénées entraine l'annexion du Roussillon et le Nord de la Cerdagne au royaume de France.

Aujourd'hui encore, le découpage régional est parfois contesté : l'appellation "Languedoc" rappelle encore la province dont la capitale était Toulouse, ville qui maintient d'ailleurs une certaine influence sur la partie nord-ouest de l'Aude. À contrario, ce découpage ne prend pas en compte l'influence de la ville de Montpellier sur la partie sud de l'Aveyron, notamment sur la région millavoise.

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Armes non officielles[modifier | modifier le code]

Blason du Languedoc-Roussillon

Les armes se décrivent :

Écartelée de gueules, au quatrième du même aux quatre pals d’or, à la croix de Toulouse d’or brochant sur le tout.

Logotypes[modifier | modifier le code]

Sept soleils réunis en un seul composent le logotype de la Région. Ils symbolisent son rayonnement, son mouvement, son avenir. Le logotype est constitué d'un fond rouge, du motif des 7 soleils, et de l'appellation "la Région Languedoc Roussillon"[5]. Les couleurs or et rouge sont empruntées aux blasons des comtes de Toulouse et des comtes de Barcelone, symbolisant la fusion des identités occitane et catalane de la Région[6]

Administration[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

La région Languedoc-Roussillon comporte cinq départements : l'Aude, le Gard, l'Hérault, la Lozère et les Pyrénées-Orientales. Elle a pour chef-lieu Montpellier, qui est également chef-lieu de l'Hérault.

Celui-ci compte deux chefs-lieux d'arrondissement, Béziers et Lodève. Le département de l'Aude a pour chef-lieu Carcassonne et pour chefs-lieux d'arrondissement Limoux et Narbonne. Le département du Gard, dont le chef-lieu est Nîmes, a deux chefs-lieux d'arrondissement : Alès et Le Vigan. Le département de la Lozère a pour chef-lieu Mende et pour seul chef-lieu d'arrondissement Florac. Enfin, les Pyrénées-Orientales ont Perpignan pour chef-lieu, Céret et Prades pour chefs-lieux d'arrondissement.

Languedoc-Roussillon

  • Superficie : 27 376 km2
  • Population : 2 636 350 habitants (janvier 2008)
  • Préfecture régionale : Montpellier
  • Préfectures : Carcassonne, Nîmes, Mende et Perpignan
  • Densité : 96 hab/km²
  • Population active : 940 350 habitants
  • PIB régional : 60 523 millions d’euros (3,3 % du PIB national)
  • Spécialités industrielles : chimie, agroalimentaires, phamaceutique et nucléaire
  • Agriculture : vin, fruits, légumes, fleurs et plantes et céréales
Départements de Languedoc-Roussillon
Département Superficie Population Préfecture Sous-préfectures Densité
11 Aude 6 139 km2 356 467 Carcassonne Limoux et Narbonne 58 hab/km²
30 Gard 5 853 km2 709 700 Nîmes Alès et Le Vigan 121 hab/km²
34 Hérault 6 224 km2 1 044 558 Montpellier Béziers et Lodève 168 hab/km²
48 Lozère 5 167 km2 77 082 Mende Florac 15 hab/km²
66 Pyrénées-Orientales 4 116 km2 448 543 Perpignan Céret et Prades 109 hab/km²

Extrêmes géographiques[modifier | modifier le code]


La commune la plus peuplée est Montpellier dans l'Hérault (252 998 habitants) et la moins peuplée est Caunette-sur-Lauquet dans l'Aude (5 habitants).

La commune la plus vaste en superficie est Narbonne dans l'Aude (17 296 hectares) et la plus petite est Mont-Louis dans les Pyrénées-Orientales (39 hectares).


Le point culminant est le Pic Carlit dans les Pyrénées-Orientales (2 921 m).

Conseil régional de Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

La politique en Languedoc-Roussillon a longtemps été dominée par l'opposition entre deux personnages : Jacques Blanc (président du conseil régional pendant dix-huit ans) et Georges Frêche, son adversaire socialiste qui lui succède en mars 2004. Les ministres Claude Allègre et Jean-Claude Gayssot sont originaires de la région.

Maires des principales villes :

Vie politique dans le Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Élection / collectivités Droite Gauche
Élection présidentielle de 2012 (2ndtour) 48,84 % (Nicolas Sarkozy) 51,16 % (François Hollande)
Conseil régional (2010) 23 (UMP-NC-DVD) 44 (PS-PRG-EELV-PCF-DVG)
Conseils généraux (2011) 1 4
Députés (2012) 4 19
Sénateurs (2011) 4 8
Villes chefs-lieux de département (2014) 3 2

Géographie[modifier | modifier le code]

La région Languedoc-Roussillon s'étend sur des ensembles naturels distincts et se trouve être le résultat d'un découpage administratif qui a fait abstraction de l'histoire du Languedoc jadis composé de deux sous-ensembles, le Haut-Languedoc qui correspond dans les grandes lignes à la région Midi-Pyrénées et le Bas-Languedoc qui correspond à la région Languedoc-Roussillon actuelle.

La plaine littorale contraste avec les zones montagneuses de la moyenne montagne cévenole aux Pyrénées en passant par les Grands Causses. Les côtes rocheuses des Pyrénées alternent avec les longues plages de sable protégeant de vastes étangs (étang de Thau, de Vendres, du Méjean…).

Climat[modifier | modifier le code]

Vinça et le pic du Canigou dans les Pyrénées-Orientales.

L'unité de la région Languedoc-Roussillon est davantage climatique que géographique, malgré des nuances sensibles. La région relève majoritairement du climat méditerranéen.

La principale nuance de climat méditerranéen est constituée par les Causses de Lozère, où l'hiver est très rigoureux, ponctué même quelquefois de véritables tempêtes de neige. Les températures d'été elles-mêmes ne sont pas excessives, sauf dans le fond des gorges. Le prolongement naturel de ces reliefs, les Cévennes, est, quant à lui, fortement arrosé. Cette barrière montagneuse est la première rencontrée par les pluies méditerranéennes, qui s'y déversent. Ainsi, le massif de l'Aigoual, qui reçoit plus de 2 m d'eau par an (avec un record européen de 950 mm en 24h), reste même frais en été.

L'Aubrac et la Margeride présentent respectivement des influences océaniques et semi-continentales. Le climat de l'Aubrac n'apparaît pas méditerranéen mais plutôt océanique de montagne à influence méditerranéenne (comme la Planèze de Saint-Flour)

En revanche, le bas Languedoc-Roussillon ont en commun des étés très chauds. La moyenne des températures des mois d'été est la plus élevée de France à Perpignan (22,3 °C), mais Montpellier n'est pas en reste avec 23,7 °C en juillet et des records allant jusqu'à 37,5 °C [7],[8]. Le nombre d'heures d'ensoleillement est exceptionnel avec un record à Montpellier de 369 heures d'insolation en juillet. À l'inverse, les hivers sont doux (Perpignan : 6,7 °C en janvier, Montpellier : 5,6 °C), même si la violence des vents continentaux (mistral (à l'est de Montpellier) et tramontane (à l'ouest de Montpellier) ), desséchants et froids, peut brutalement faire varier les températures d'hiver et des intersaisons.

Les précipitations sont caractéristiques elles aussi du climat méditerranéen puisqu'elles se produisent pour l'essentiel aux intersaisons et sous forme d'averses violentes; il pleut davantage à Montpellier qu'à Paris et à peine moins qu'à Brest, mais ces pluies sont concentrées sur un nombre de jours inférieurs de moitié (752 mm en 90 jours à Montpellier; 440 mm annuels à Salses, en Roussillon). Ces pluies brutales peuvent être dramatiques pour les sols après une longue période de sécheresse, ravinant la terre et provoquant des inondations. Le Vidourle déborde régulièrement à Sommières.

Ces caractéristiques méditerranéennes sont même largement partagées par les reliefs pyrénéens du sud de la région, où elles pénètrent par les vallées. Ainsi la Cerdagne ou le Vallespir bénéficient, elles aussi, d'un ensoleillement remarquable. Les hautes montagnes ne connaissent qu'un enneigement tardif.

Transport[modifier | modifier le code]

Article détaillé : TER Languedoc-Roussillon.

La plupart des agglomérations ou communautés de communes ont fédéré leur transport de personnes.

  • Montpellier Agglomération, comptant 31 communes, compte une trentaine de lignes de bus et 4 de tramways, une cinquième ligne est en construction (TAM).
  • Nîmes-Métropole, qui compte 27 communes, compte 12 lignes urbaines et 31 lignes péri-urbaines (Tango-bus). Un projet de bus-tram est en cours d'élaboration.
  • Perpignan-Méditerranée, comptant 36 communes, compte une trentaine de lignes de bus, et un axe nord-sud est en construction, pour y accueillir un bus-tram.
  • Béziers-Méditerranée, qui compte 13 communes, compte 25 lignes de bus (Béziers Méditerranée Transports).
  • Il existe un projet de doublement à quatre voies de l'autoroute A9 entre Montpellier et Saint-Jean-de-Védas, à l'horizon 2014[9].
  • Actuellement, sont en travaux la quasi-totalité des ponts de l'autoroute A9 dans les Pyrénées-Orientales afin de l'élargir dans l'ensemble de ce département à 2 fois 3 voies.

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie du Languedoc-Roussillon.

L'économie du Languedoc-Roussillon repose sur plusieurs secteurs :

toutes bientôt réunies au sein de l'entité Université Montpellier Sud de France.

Fête du centenaire de la société d'agriculture de l'Hérault en 1899

Outre les universités, la région Languedoc-Roussillon dispose de grandes structures de soutien à l'innovation (Languedoc Roussillon incubation, Innov'up, NRCT Technopole…) qui abritent et financent les futurs acteurs technologiques ou environnementaux.

  • les services aux particuliers
  • le tourisme, le Languedoc-Roussillon se distingue par sa forte fréquentation touristique ; c'est la seconde région de résidences secondaires, pour le parc de logements et la première région pour l'hôtellerie de plein air
  • et dans une moindre mesure l'industrie et le commerce.
  • la viticulture

Le vignoble du Languedoc-Roussillon est le plus vaste du monde, mais aussi le plus ancien, même si la part des emplois y diminue. On admet que la vigne existe dans le sud de la France depuis le Pliocène. De plus le premier vignoble gaulois se développa autour des 2 villes : Béziers et Narbonne[10].

  • l'oléiculture

L'oliveraie de la région possède une variété exceptionnelle avec la Lucques.

Le chômage est l'un des taux les plus élevés de France avec 12,4 %.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La région connaît la plus forte croissance démographique de France, et pourrait compter environ 3 300 000 habitants en 2030, soit une hausse de 36 % par rapport à 2000. Cette hausse est surtout due aux migrations internes, l'accroissement naturel étant plutôt faible[11].

Avec l’allongement de l’espérance de vie et l’arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom, la région Languedoc-Roussillon compte un nombre de personnes de plus de 75 ans important : plus de 280 000 personnes d’après les estimations de population de l’Insee pour 2013, soit 10,42 % (vs 9,15 % en France métropolitaine). Ce sont les Pyrénées-Orientales qui comptent la plus grande part de personnes âgées (12,10 % de plus de 75 ans). Le Gard et l’Hérault sont les départements « les moins âgés », mais ils ont vocation à « vieillir » fortement dans les prochaines années. D’ici à 2020, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans devrait augmenter de 12 % dans l’ensemble de la région.

Les résidences secondaires[modifier | modifier le code]

Ce tableau indique les communes de Languedoc-Roussillon qui comptaient en 2008 plus de 3 000 résidences secondaires[12].

Ville département Rés. secondaires
Agde (Le Cap-d'Agde) Hérault 30 349
Le Grau-du-Roi (Port-Camargue) Gard 18 238
La Grande-Motte Hérault 16 280
Le Barcarès Pyrénées-Orientales 14 839
Leucate Aude 13 482
Argelès-sur-Mer Pyrénées-Orientales 10 856
Gruissan Aude 10 305
Saint-Cyprien Pyrénées-Orientales 10 273
Canet-en-Roussillon Pyrénées-Orientales 8 104
Fleury Aude 7 381
Vias Hérault 7 123
Valras-Plage Hérault 6 435
Sète Hérault 5 819
Marseillan Hérault 5 526
Narbonne Aude 5 304
Montpellier Hérault 5 136
Port-la-Nouvelle Aude 4 573
Palavas-les-Flots Hérault 4 389
Sérignan Hérault 4 197
Font-Romeu-Odeillo-Via Pyrénées-Orientales 3 952
Balaruc-les-Bains Hérault 3 585
Mauguio (Carnon Plage) Hérault 3 510
Les Angles Pyrénées-Orientales 3 349

Médias[modifier | modifier le code]

Les principales chaînes de télévision locales de la région sont France 3 Languedoc-Roussillon et TV SUD.

La première radio occitane du Languedoc-Roussillon est Ràdio Lenga d'òc, 95.5 FM. Elle existe depuis 2003 et émet depuis Narbonne (Aude)[13]. Narbonne possède également une radio propre à la ville : Radio Narbonne. RTS FM, radio locale indépendante, diffuse quant à elle ses programmes sur le territoire régional[14].

Le journal Midi libre paraît quotidiennement en Languedoc Roussillon[15]. La Gazette de Montpellier et ses variantes nîmoise et sétoise sont imprimées hebdomadairement[16]. Deux éditions du quotidien La Marseillaise éditées à Marseille paraissent tous les jours dans les départements de l'Hérault sous le nom de L'Hérault du Jour et dans le Gard sous le nom de La Marseillaise du Gard[17]. Le quotidien L'Indépendant paraît dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales. La Dépêche du Midi paraît quant à elle dans l'Aude. Les quotidiens gratuits 20minutes: Édition Montpellier et Direct Montpellier plus, sont disponibles aux bornes des arrêts de tram (TAM).

Culture[modifier | modifier le code]

Joute nautique à Sète

Soulignons de nouvelles pratiques culturelles mettant en valeur des traditions locales fortes, des lieux, terroirs, pratiques locales (sports, langue d'oc…) telles les joutes ou bien la course camarguaise. Elles contribuent à animer et perpétuer les fêtes votives et à développer l'aménagement du territoire. Plus originales et innovantes de nouvelles formules telles les randonnées vigneronnes, ou des festivals de sports et arts de la rue (fanfares, théâtre) se multiplient. Plusieurs festivals de cinéma, de musique, arts vivants, issus de la décentralisation et créés depuis les années 1980, animent la région. À tous les échelons des collectivités territoriales (région, départements, intercommunalité et communes), on s'approprie et on développe des actions culturelles innovantes. Plus traditionnels, de nombreux musées, opéras et autres lieux culturels, répartis sur le territoire ont été créés ou rénovés.

Nouvelles pratiques culturelles[modifier | modifier le code]

Les randonnées ou festivals faisant parcourir et découvrir un terroir associé à un territoire, illustrent ces nouvelles pratiques culturelles.

  • Les carrières de Sussargues qui sont régulièrement mises en valeur par diverses manifestations, dont certains spectacles du Festival Radio France Montpellier[18].
  • Les randonnées vigneronnes : les vignes buissonnières au pic Saint-Loup[19].
  • Grâce à ses capacités foncières à accueillir de nouvelles rencontres, la région accueille notamment :
  • Le Festival des Architectures Vives[21] invite pour la sixième année consécutive dix équipes de jeunes architectes ainsi qu’une université à réaliser des architectures éphémères, dans les cours des hôtels particuliers situés dans l’Écusson de Montpellier.

Musique[modifier | modifier le code]

  • L'opéra national et l'orchestre national de Montpellier programment des représentations et des concerts tout au long de l'année.
  • Le festival Radio France Hérault a lieu la deuxième quinzaine de juillet, à Montpellier et son agglomération ainsi que dans toute la région. Certains concerts sont gratuits : musique classique, jazz, reggae, musiques électroniques[22].
  • Le festival de musiques sacrées à Villeneuve-lès-Maguelone.
  • Le festival d'Opérettes de Lamalou-les-Bains[23].
  • Le festival de musique du Vigan[24].
  • Le festival de jazz international de Conilhac-Corbières[25].
  • Le festival Pézenas enchantée à Pézenas, en octobre, qui rassemble de nouveaux talents d'art lyrique.
  • Le festival des fanfares a lieu à Montpellier début juin dans le quartier des beaux Arts[26].
  • Le festival de jazz dans les carrières de Junas[27].
  • Le festival piano sous les arbres de Lunel-Viel se déroule fin août[28].
  • Le festival de jazz et celui de mandoline de Lunel[29].
  • Le festival de flamenco de Nîmes se déroule en janvier[30].
  • Tous les autres festivals dans les départements de la Région sont listés[31].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Louis Feuillade est un réalisateur français du début du XXe siècle, il est né à Lunel en 1873.

  • Les Rencontres Cinémaginaire d'Argelès-sur-Mer, en mai.
  • Les Cinérencontres de Prades, en juillet.
  • Le festival Confrontation à Perpignan, en avril, organisé par l'Institut Jean Vigo, en avril.
  • Le festival du film d'animation de Baillargues, fin novembre[32].
  • Le festival du film méditerranéen de fin octobre à début novembre[33].
  • Le festival du film chrétien, en janvier.
  • Rencontres Cinématographiques de Pézenas, mi-février.
  • Le Festival Cinéma d'Alès Itinérances en mars[34].
  • Le festival du film documentaire de Lasalle en mai[35].
  • Les cinémas indépendants Capitole et Utopia Campus

Peinture et sculpture[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Autres lieux culturels et touristiques[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Un événement annuel réunit écrivains, éditeurs à la rencontre de leur public : la Comédie du Livre. Cette manifestation se tient sur la place de la Comédie, à Montpellier du 7 au 9 juin 2013, les auteurs invités viendront du Maghreb [39].

Soutien de la lecture publique, avec le développement de l'intercommunalité de nombreux réseaux de Médiathèques sont apparus. Autrefois bibliothèques nous observons de nombreuses constructions, depuis les années 1990, dans et autour des principales villes de la région. Le Centre inter-régional de développement de l'occitan se veut à la fois une Médiathèque et une vitrine de l’identité occitane, Nîmes Métropole et son réseau[40], Perpignan [41], Montpellier Agglomération - Réseau des Médiathèques et Bibliothèques[42].

Écrivains de la région[modifier | modifier le code]

  • Paul Valéry (1871-1945) écrivain, philosophe, poète et épistémologue possède un musée à Sète.[2]
  • Claude Simon (1913-2005), écrivain, né à Madagascar, a été élevé à Perpignan et témoigne toute sa vie d'un attachement réel à la terre catalane. Il passe une partie de ses dernières années dans sa demeure de Salses-le-Château.
  • Malika Mokkedem, née en Algérie en 1949, elle continuera son doctorat de médecine, commencé à Oran, à Paris en 1977. Établie à Montpellier, elle est l'auteur de L'interdite, Je dois tout à ton oubli. Ses œuvres sont inspirées de son parcours personnel.
  • Max Rouquette (1908-2005) poète et écrivain en occitan. Il créa la Fédération française de tambourin.
  • Joseph Delteil (poète) (1894-1978) et écrivain (Jeanne d'Arc); il était l'ami de Georges Brassens et de Pierre Soulages.
  • Jean Joubert né en 1928, poète et écrivain, pour la jeunesse comme pour adultes, fut conquis par cette région (Arche de la parole, le chien qui savait lire). Il reçut le Prix Renaudot en 1975 pour L'Homme de sable.
  • Alphonse Daudet (1840-1897), écrivain et auteur dramatique, né à Nîmes et grandit à Bezouce.
  • Robert Lafont (1923-2009), Poète et écrivain en occitan, essayiste,linguiste

Outre les nombreuses créations littéraires d'écrivains de la région dans les maisons d'éditions nationales, il existe une pépinière de maisons d'éditions implantées dans la région-même. Citons les Éditions Verdier, créées dans l'Aude puis développées à Paris, Indigène éditions ayant publié entre autres Indignez-vous de Stéphane Hessel, les Éditions Jacques Bremond, l'Atelier du Gué, Au Diable Vauvert, Les temps d'art graphique, Lirabelle (éditions) , etc.

Illustrateurs en Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

  • Albert Dubout (1905-1976) étudia à l'École des Beaux Arts de Montpellier et devint l'illustrateur de nombreux journaux nationaux, puis l'affichiste et le dessinateur. Il parodia très souvent le petit train reliant Montpellier à Palavas-les-Flots où un musée lui est dédié.

Chanteurs[modifier | modifier le code]

Humoristes[modifier | modifier le code]

Spectacles et festivals[modifier | modifier le code]

  • le festival de musique classique de Radio-France et Montpellier Languedoc-Roussillon Hérault se déroule en juillet[43]
  • Montpellier Danse réunit chaque été les artistes qui font l'actualité de la danse et investit le territoire régional[44].
  • Total Festum : Manifestations occitanes et catalanes qui se déroulent partout dans la région durant tout le mois de juin.

Dans l'Hérault :

  • Fiest'A Sète a lieu la première semaine d'août avec expositions, spectacles de rues, stages[45]
  • Le Printival de Pézenas, dédié à la chanson française, à la mémoire de Boby Lapointe.
  • Le Jazz/Conilhac festival Jazz international à Conilhac-Corbières…
  • Le Worldwide Festival à Sète depuis 2006 organisé par Gilles Peterson a lieu la première semaine de juillet. Le célèbre DJ invite de nombreux artistes des scènes electro, jazz, soul ou hip-hop qui se produisent en trois lieux de la ville.
  • Le festival de Thau est le carrefour de la mondialisation culture[46].
  • le festival Arabesques, rencontres des arts du monde arabe [47].
  • le festival des Architectures vives, des expositions dans des hôtels particuliers de Montpellier.
  • le festival de musique ancienne et baroque de Villeneuve-lès-Maguelone, en juin.
  • le printemps des comédiens programme une vingtaine de spectacles de théâtre comiques, classiques, tragiques, contemporains, de cirque au bassin du domaine d'O, à Montpellier, en juin [48].
  • Les écluses en fête, Canal du Midi, juin. Expositions, animations et dégustations investissent le site des 9 écluses de Béziers[49].
  • le festival de théâtre et spectacles pour enfants, Saperlipopettes voilà enfantillages, à Montpellier [50].
  • Le FISE : Festival International des Sports Extrêmes, devenu au fil des ans, un rendez-vous incontournable des fans de rollers, BMX et autres wakeboard avec la présence de nombreux professionnels d'envergure mondiale[51].

Dans l'Aude :

  • le festival des Cités dans la communauté de commune de Carcassonne présente une centaine de spectacles, dont la majorité est gratuite
  • les troubadours chantent l'art roman en Languedoc-Roussillon[52].
  • La Sol y Fiesta, festival international des spectacles de rues à Leucate.
  • Le Mondial du vent à Leucate.
  • Voix d'étoiles à Leucate.

Dans le Gard :

  • le festival de jazz de Junas, dans le Gard, se déroule fin juillet [53].

le festival de cinéma d'Alès Itinérances au mois de mars'

  • le festival d'arts de rue « Cratère surface » à Alès au début du mois de juillet.

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • le festival Les Déferlantes d'Argelès qui se passe au château de Valmy
  • Le festival international « Visa pour l'Image » de photojournalisme de Perpignan se déroule début septembre[54]

Langues régionales[modifier | modifier le code]

Dans le Languedoc, on parle le languedocien, dialecte de l'occitan. Dans le Roussillon, la langue régionale est le catalan, langue commune avec la principauté d'Andorre et les régions espagnoles de Catalogne, Valence et Baléares.

La ville de Béziers abrite le CIRDOC, plus grand centre de documentation et de recherche sur la langue et la culture occitane.

Religion[modifier | modifier le code]

Le catholicisme est la religion la plus représentée dans la région, notamment au niveau des monuments historiques et des associations. La Province ecclésiastique de Montpellier correspond à la région administrative. La région est riche de 16 cathédrales ou anciennes cathédrales (Agde, Alès, Alet-les-Bains, Béziers, Carcassonne, Elne, Lodève, Mende, Montpellier, Narbonne, Nîmes, Perpignan, Saint-Papoul, Saint-Pons-de-Thomières, Uzès, Villeneuve-lès-Maguelone). Le catharisme est apparu dans la région au milieu du XIIe siècle, dans l’Aude. Le protestantisme est toujours bien représenté dans la région, notamment dans les Cévennes. Le judaïsme est présent depuis le Moyen-Âge avec des communautés importantes fuyant les Almohades, à Narbonne, Béziers. Les juifs sont ainsi cités dans le testament de Guilhem V de Montpellier. L’islam est également présent à la même époque[55].

Sports[modifier | modifier le code]

La région Languedoc-Roussillon a organisé les jeux méditerranéens de 1993.

Handball[modifier | modifier le code]

  • Le club de Montpellier a remporté de nombreux titres : une Ligue des Champions en 2003, 13 titres de Champions de France, 10 Coupes de France, 8 Coupes de la Ligue.

Le club, devenu « Montpellier Agglomération Handball » en 2007, a le même entraîneur, Patrice Canayer, depuis 20 ans[56].

  • Le club de Nîmes, l'USAM Nîmes a remporté 7 titres : 4 titres de Champions de France, 3 Coupes de France [57]

Basket Lattes Montpellier Agglomération[modifier | modifier le code]

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

Plusieurs joueurs de la région jouent en équipe de France : Nicolas Mas, Fulgence Ouedraogo et François Trinh-Duc du Montpellier HR.

Rugby à XIII[modifier | modifier le code]

Tennis[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

  • Nîmes Olympique vient de rejoindre la Ligue 2. Le club a évolué en première division durant 33 saisons.

Volley-ball[modifier | modifier le code]

L'Arago de Sète a remporté une coupe de France, le Montpellier Université Club a remporté 7 titres de Champions de France. Narbonne Volley évolue également en Ligue A pour la saison 2012-2013.

Sports régionaux traditionnels[modifier | modifier le code]

Course camarguaise[modifier | modifier le code]

La course camarguaise est un jeu sportif pratiqué dans le Gard, l'Hérault, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse de mai à septembre. Une centaine d'arènes fixes proposent un programme sportif et un millier de compétitions ont lieu chaque année, tous niveaux confondus. C'est le thème principal de nombreuses fêtes votives.

Joute nautique de méthode languedocienne[modifier | modifier le code]

La Joute nautique de méthode languedocienne est pratiquée dans huit villes de l’Hérault (Béziers, Agde, Marseillan, Mèze, Balaruc, Frontignan, Sète, Palavas) et dans une ville du Gard (Le Grau-du-Roi). L'épreuve reine est le fameux tournoi de joutes de la Saint-Louis à Sète autour du 25 août, un championnat de France et une Coupe de France existent également dans quatre catégories de poids et d'âge : lourds, moyens, seniors et juniors. Les jouteurs languedociens représentent un quart des licenciés en France.

Balle au tambourin[modifier | modifier le code]

Le jeu de balle au tambourin est un sport collectif impliquant deux équipes de cinq joueurs. Il est essentiellement pratiqué dans les villages à l'ouest de Montpellier. Il fut sport de démonstration aux Jeux méditerranéens de 1993.

Espaces et parcs naturels régionaux[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • Drapeau des États-Unis Floride (États-Unis) depuis 1989. Dû à la même configuration climatique entre ces deux régions et à l'économie touristique qui est très attractive dans ces deux territoires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Monde.fr, 19 décembre 2012
  2. Dominique Garcia, La Celtique méditerranéenne. Habitats et sociétés en Languedoc et en Provence. VIIIe-IIe siècles av. J.-C., éditions Errance, Paris, 2004, (ISBN 978-2-87772-286-5)
  3. Dominique Garcia, Les Celtes de Gaule méditerranéenne, définition et caractérisation, éditions Bibracte, 2006,Lire en ligne
  4. Au cœur du catharisme
  5. Logotype sur le site de la Région
  6. Gauthier LANGLOIS, « Emblèmes de la région Languedoc-Roussillon. Origines, enjeux identitaires économiques et politiques », sur Paratge,‎ 2012
  7. http://france.meteofrance.com/france/meteo?PREVISIONS_PORTLET.path=previsionsdept%2FDEPT34%2F20130601210000T
  8. http://www.infoclimat.fr/climatologie-07643-montpellier-frejorgues.html
  9. article du Point du 24/07/2009
  10. Comité Régional du Tourisme Languedoc-Roussillon / Site officiel de l'office du tourisme et des Congrès de Béziers
  11. INSEE - Enquêtes annuelles de recensement 2004-2006 [PDF]
  12. Site du recensement de l’INSEE, chiffres au 01/01/2008
  13. Ràdio Lenga d'òc
  14. Site de RTS FM
  15. Le Midi Libre
  16. Chez Zette, site de La Gazette de Montpellier
  17. Gard, sur le site lamarseillaise.fr
  18. Site du Festival Radio France Montpellier
  19. Site du syndicat des vignerons de Pic Saint-Loup
  20. Site du FISE
  21. Festival des Architectures Vives
  22. Site du festival de Radio France et de Montpellier
  23. Festival d'Opérettes de Lamalou-les-Bains, sur le site ideesgo.com
  24. Festival de musique du Vigan
  25. Festival de jazz/conilhac
  26. Festival des fanfares
  27. Festival de jazz de Junas
  28. Festival piano sous les arbres
  29. Festivals de Lunel
  30. Site de Festival Flamenco
  31. Festivals
  32. Festival de Cinéma d'Animation de Baillargues - Accueil
  33. Cinemed.tm.fr - Festival international Cinéma Méditerranéen Montpellier | 26 octobre au 4 novembre 2007
  34. Festival Cinéma d'Alès - Itinérances
  35. Festival international de films documentaires lancé en 2002. http://festivaldelasalle.org/accueil.html
  36. anguedoc-roussillon-cinema.fr
  37. Les Musées, sur le site de Nîmes
  38. Théâtre Molière - Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau
  39. [1]
  40. Les bibliothèques sur le site de Nîmes
  41. Site de la médiathèque de Perpignan
  42. Montpellier Agglomération - Réseau des Médiathèques et Bibliothèques
  43. Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon, la deuxième quinzaine de juillet
  44. Site de Montpellier Danse
  45. Site de Fiest'a Sète
  46. Site du Festival de Thau
  47. Site du festival Arabesque
  48. index Site du Printemps des Comédiens
  49. Les écluses en fête, Béziers
  50. Théâtre d'O
  51. Le FISE
  52. Les Troubadours chantent l'art roman en Languedoc-Roussillon
  53. Site de Jazz à Junas
  54. Visa pour l'image - Festival international de photojournalisme de Perpignan
  55. Jomier, Jacques, 2000, Note sur les stèles funéraires arabes de Montpellier, in Cahier de Fanjeaux n°18, Privat, Toulouse, p. 62-63
  56. Site du MAHB
  57. Site de l'USAM

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]