Langue vivante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Selon la définition de Claude Hagège, une langue est dite vivante lorsqu'elle comporte des locuteurs l'utilisant naturellement. On oppose ce terme à celui de langue morte.

Les langues vivantes sont couramment utilisées pour la communication entre les personnes.

Leur emploi est naturellement développé par l'éducation (les parents apprennent le plus souvent à leurs enfants la ou les langues qu'ils parlent). Néanmoins, de nombreuses cultures favorisent le développement de l'enseignement de langues vivantes en vue de favoriser le commerce avec les autres cultures. C'est ainsi qu'en Europe antique, le latin a été utilisé comme langue des échanges commerciaux et culturels à travers tout l'empire romain.

Aujourd'hui, il est courant de dire que l'anglais est devenu la lingua franca (expression latine qui était utilisée à propos de cette langue même) pour échanger à travers la plus grande partie du monde développé. Certains font toutefois remarquer qu'il s'agit d'un dialecte un peu particulier qui est fondé sur la langue de Shakespeare mais sous sa forme évoluée aux États-Unis d'Amérique et transformée par des locuteurs non natifs.