Bulgare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Langue bulgare)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue bulgare moderne, une langue slave. Pour les autres significations, voir Bulgare (homonymie).
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bulgare
български
Pays Bulgarie, Macédoine, Serbie, Ukraine (Boudjak)
Région Balkans
Nombre de locuteurs 9 000 000 à 12 000 000
Typologie SVO flexionnelle accentuelle
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de la Bulgarie Bulgarie

Drapeau de l’Union européenne Union européenne

Codes de langue
ISO 639-1 bg
ISO 639-2 bul
ISO 639-3 bul
IETF bg
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Член 1

Bсички хора се раждат свободни и равни по достойнство и права. Tе са надарени с разум и съвест и следва да се отнасят помежду си в дух на братство.

Le bulgare (« български » en langue bulgare) est une langue slave méridionale appartenant à la famille des langues indo-européennes. Parlé principalement en Bulgarie, le seul pays où il est la langue officielle, il est également parlé dans les pays voisins, tels que l'Ukraine, la Moldavie, la Macédoine, la Roumanie, la Grèce et la Turquie, mais aussi dans la périphérie ouest de la Serbie et au sein de communautés émigrantes dans de nombreux autres pays du monde, pour un total d'environ 9 millions de locuteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le VIe siècle, le vieux-slave est parlé dans la presqu'île des Balkans, où il subit l'influence des Thraces et des Grecs. Les fondateurs de l'état bulgare, les Proto-Bulgares, nom arbitraire désignant les anciens Bulgares pour les distinguer des Bulgares actuels, étant des guerriers partiellement turcophones et partiellement iranophones, le vieux-slave, qu'ils adoptèrent et dont ils firent la langue de communication de leur empire (qui allait de l'actuelle Albanie à l'actuelle Ukraine incluses), subit également une influence turque ancienne et iranienne. Au IXe siècle le vieux-slave, désormais aussi appelé vieux-bulgare, s'écrivit en glagolitique, avant d'adopter, lors de la christianisation, l'écriture cyrillique, initialement développée spécifiquement pour lui. Saint Euthyme de Tarnovo, grand réformateur de la langue bulgare, fit adopter des régles orthographiques et chercha à unifier la langue bulgare divisée en dialectes par des règles non pas écrites mais orales, qui seront transmises par ses disciples[1].

Dialectes[modifier | modifier le code]

Carte des dialectes bulgares.
Carte des dialectes bulgares parlés en Bulgarie et dans les pays voisins[2]

Une fois constitué, le bulgare évolua en trois dialectes : nord, parlé au nord du Grand Balkan et en Dobroudja ; ouest, au sud de Sofia et à l'ouest des massifs de Rila et du Rhodope ; et sud, parlé au sud du Grand Balkan et à l'est du massif de Rila. Bien qu'il y ait très peu de différences entre eux, des auteurs tels Ivan Vazov ont surnommé le premier « parler danubien », le deuxième « parler macédonien », et le troisième « parler roumélien ».

Cas du macédonien[modifier | modifier le code]

Le macédonien est fermement considéré en Bulgarie comme un parler bulgare, bien que revendiqué comme une langue à part entière par la République de Macédoine. Cela a parfois provoqué des problèmes entre les deux pays lors de l'écriture de documents officiels communs. Les officiels des deux côtés ont généralement de plus en plus tendance à passer outre ce différend ; néanmoins, le débat reste vif au sein du public, notamment en République de Macédoine, où certains média utilisent la thématique pour dénoncer un « impérialisme bulgare ». On retrouve le même type de controverses entre la Serbie et le Monténégro, ou entre la Roumanie et la Moldavie : la construction d'une identité locale légitime la souveraineté des nouveaux états issus de la désagrégation de l'URSS ou de la Yougoslavie. Mais elle donne aussi lieu à des dérives : ainsi, des auteurs macédoniens s'appuient sur des documents qui prouveraient un lien de filiation entre le macédonien actuel (langue slave) et la langue macédonienne antique (langue thrace hellénisée)[3]. Des deux côtés de la frontière, il y a inter-compréhension, et un Bulgare comprendra parfaitement un Macédonien. Les seules différences se retrouvent dans les accents, et dans des variantes dialectales au niveau du vocabulaire.

Écriture[modifier | modifier le code]

Alphabet[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alphabet cyrillique.

Le bulgare s'écrit avec l'alphabet cyrillique avec quelques différences par rapport au russe. Il ne comporte en effet que 30 lettres et les prononciations peuvent ne pas être identiques.

Alphabet cyrillique
Capitale А Б В Г Д Е Ж З И Й
Minuscule а б в г д е ж з и й
Prononciation [a] [b] [v] [ɡ] [d] [ɛ] [ʒ] [z] [i] [j]
Capitale К Л М Н О П Р С Т У
Minuscule к л м н о п р с т у
Prononciation [k] [l] [m] [n] [ɔ] [p] [r] [s] [t] [u]
Capitale Ф Х Ц Ч Ш Щ Ъ Ь Ю Я
Minuscule ф х ц ч ш щ ъ ь ю я
Prononciation [f] [x] [t͡s] [t͡ʃ] [ʃ] [ʃt] [ɤ] [ʲ] [ju] [ja]

Translittération[modifier | modifier le code]

Au moins deux translittérations du bulgare existent en alphabet latin :

  • la « bâlgarski »,
  • la transcription officielle, fréquente (panneaux routiers etc.). [1] [2]
Translittérations de l'alphabet bulgare en alphabet latin
Alphabet
bulgare
Tr. intern.
(ONU)
Tr. bulg. angl.
(depuis 1995)
a a a
б b b
в v v
г g g
д d d
e e e
ж ž zh
з z z
и i i
й j y
к k k
л l l
м m m
н n n
o o o
п p p
p r r
c s s
т t t
y u u
ф f f
x h h
ц c ts
ч č ch
ш š sh
щ št sht
ъ ă a
ь j y
ю ju yu
я ja ya

Prononciation[modifier | modifier le code]

Le bulgare, comme le russe par exemple, a un accent tonique mobile. C'est-à-dire qu'un mot nouveau doit être appris avec son accentuation. Malgré tout, contrairement au russe, il y a peu de déplacements d'accent pour les verbes.

Toutes les consonnes sont dures, à moins qu'elles ne soient suivies de и, я, ю ou de ь (ер малък). ь n'apparaît jamais en position finale. Pour cette raison, учител (professeur) a un л dur, bien que le pluriel numéral soit учители.

Les réductions vocaliques sont bien plus simples qu'en russe. Les différences se font entre les voyelles accentuées et inaccentuées. Les changements principaux sont l'ouverture du o hors et sous l'accent, ainsi que le timbre du a ou du я (prononcé plus ou moins comme en français sous accent, mais comme le u de l'anglais « but » hors accent). Hors accent, le ъ (ер голям prononcé comme le ă roumain sous accent) se confond avec le a. Pour des raisons graphiques, deux « er » ne pouvant se suivre directement, le ъ est écrit я après une consonne molle.

Grammaire[modifier | modifier le code]

Le bulgare est un cas particulier dans les langues slaves, de par sa position centrale dans l'union linguistique balkanique. Premièrement, on note la présence d'un article défini postposé, comme en macédonien, en roumain (langue romane) et en albanais (langue indo-européenne du groupe thraco-illirien). Ensuite, le système casuel a disparu du bulgare à l'exception du vocatif et du système pronominal. Ce dernier, comme le roumain, le grec moderne et l'albanais, connaît une confusion du datif et du génitif, comme d'ailleurs les féminins du latin une fois mélangés les formes rosa et rosam (rosae et rosae étant déjà mélangés avant). Les linguistes y voient une influence thraco-illyrienne. Pour ce qui est du système verbal, le bulgare a conservé le système originel gardant les formes de l'aoriste du vieux slave.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Lexique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste Swadesh du bulgare.

Le vocabulaire du bulgare est essentiellement d'origine slave. Il comporte néanmoins de nombreux emprunts lexicaux au français et à l'allemand, ainsi qu'au turc (toutefois en faible nombre si on considère la durée de l'occupation turque au cours de l'histoire de la Bulgarie). Les mots d'origine proto-bulgare sont très rares.

Exemples[modifier | modifier le code]

Exemples
Mot Traduction Prononciation figurée
(pour un locuteur francophone)
terre земя zèmya
ciel небе nèbè
eau вода voda
feu огън ogueune
homme мъж meuche
femme жена jèna
manger ям (храня се) yam
boire пия piya
grand голям golyam
petit малък (intermédiaire entre maleuk et maweuk)
nuit нощ nocht
jour ден dène
travail работа rabota
sourire усмивка usmivka
nourriture храна hrana
signe знак znak
signification значение znatchènie
lapin заек zaèk
signifier знача znatcha
hiver зима zima
père баща bachta
fromage сирене siréné

Le bulgare n'ayant pas d'infinitif, les verbes sont indiqués dans les dictionnaires par la première personne du singulier de l'indicatif présent.

Locuteurs[modifier | modifier le code]

Le nombre de locuteurs du bulgare est généralement estimé de 9[réf. nécessaire] à 12 millions[4],[5],[6],[7],[8],[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Miroir de l'altérité, la traduction : deux exemples emblématiques de la constitution et de l'affirmation d'une langue-culture par la traduction en Europe : la Bulgarie et la France du IXe siècle au début du XXe siècle, Marie Vrinat-Nikolov, Grenoble, 2006, p.37
  2. Atlas bulgare des dialectes, Académie bulgare des sciences, 2001
  3. SystХme universitaire de documentation - Search Short List
  4. Omniglot - Writing systems&Languages of the World, « Bulgarian language » (consulté le 17 octobre 2010)
  5. Kwintessential, « The Bulgarian language » (consulté le 17 octobre 2010)
  6. Spainexchange, « The languages spoken in Bulgaria » (consulté le 17 octobre 2010)
  7. Europecities, « Language of Bulgaria » (consulté le 17 octobre 2010)
  8. Bulgarian translation, « English to Bulgarian Translation » (consulté le 18 octobre 2010)
  9. Bulgarian is a Southern Slavic language with approximately 12 million speakers in many countries., « Bulgarian for beginners » (consulté le 18 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Consulter le Wiktionnaire rédigé en bulgare.