Lakeville (Connecticut)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lakeville.

Lakeville est un village et un secteur statistique au sein de la ville de Salisbury dans le comté de Litchfield de l'état du Connecticut, en Nouvelle-Angleterre, dans le nord-est des États-Unis. Il est au bord du lac Wononskopomuc. Le district historique de quatre hectares, au centre de Lakeville, où le plan des rues est resté inchangé depuis la fin du xixe siècle, est inscrit depuis 1996 sur le « Registre national des sites historiques ».

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Maria Bissell Hotchkiss, veuve de Benjamin Berkeley Hotchkiss, manufacturier d’armes américain natif du Connecticut fondateur de Hotchkiss, fonde en 1891 à Lakesville la Hotchkiss School. Les étudiants viennent aujourd'hui de tous les États-Unis, et de 37 autres pays, s'y préparer aux plus prestigieuses universités américaines. Robert Bork, Henry Ford II, Porter Goss, Forrest Edward Mars, Jr., John Franklyn Mars, Dickinson Richards et Tom Werner y étudièrent.

Georges Simenon, célèbre écrivain belge, réside pendant plusieurs années dans les années 1950 à Shadow Rock Farm, une grande maison de Lakeville, où il écrit plusieurs de ses œuvres. Le village lui sert notamment d'arrière-plan à La Mort de Belle, une fiction romanesque illustrant comment la vie d'une bourgade tranquille peut-être bouleversée par l'assassinat d'une jeune fille.

Wanda Landowska, pianiste et claveciniste polonaise naturalisée française vit à Lakeville de 1949 à sa mort en 1959.

Artie Shaw, clarinettiste et chef d'orchestre de jazz américain s'y retire à la fin des années 1960.

Wassily Leontief, américain d'origine russe et lauréat du prix Nobel d'économie en 1973, fait du village sa résidence d'été à partir des années 1970.

Michael Walsh, critique musical, écrivain et scénariste américain y a sa résidence principale.