Lajos Koltai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lajos Koltai, né le à Budapest, est un chef opérateur hongrois, connu pour son association avec les réalisateurs István Szabó et Giuseppe Tornatore. Il a également réalisé un long métrage en 2005, Être sans destin, d'après le roman éponyme d'Imre Kertész.

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Né au début de la guerre froide, Koltai s'intéresse très jeune au cinéma, à une époque où la censure frappe facilement les films au contenu un peu trop subversif. À 14 ans, il tourne son premier film en Super 8, puis continue à écrire des scénarios courts pour des films amateurs où il fait jouer sa famille et ses amis. Il gagne les premier et second prix à un festival de film amateur local, où le président du jury n'est autre que le jeune réalisateur István Szabó. Koltai entreprend alors des études à l'École de théâtre et de cinéma de Budapest, une école reconnue pour sa formation en image, d'où sont sortis Vilmos Zsigmond et László Kovács.

Collaboration avec István Szabó[modifier | modifier le code]

Koltai connait, assez tôt dans sa carrière, la reconnaissance grâce à sa collaboration avec le réalisateur István Szabó, en premier lieu avec le succès du film Mephisto (Oscar du meilleur film étranger en 1982) et avec le film politique Angi Vera de Pál Gábor. À cette époque, la communauté internationale montrait un regain d'intérêt pour les films issus de l'Europe de l'Est, et en particulier pour l'école hongroise des chefs opérateurs, au service de films qui explorent l'histoire du pays et ses zones d'ombre de la collaboration avec le nazisme. Après son éclairage sur l'apprécié Le Temps suspendu de Péter Gothár (1982), considéré comme un des premiers teen movie, Koltai ne quittera plus Szabó, d'abord sur ses deux projets suivants, Colonel Redl, prix du jury à Cannes en 1985 et Hanussen (1988), film sur le voyant « officiel » du régime nazi, puis lors de sa carrière américaine (La Tentation de Venus, Adorable Julia, Sunshine, Taking sides, le cas Furtwängler et Rokonok).

Carrière à Hollywood[modifier | modifier le code]

Fort de sa renommée et à l'instar de son ami réalisateur, Koltai décida de partir à Hollywood, s'inscrit à l'American Society of Cinematographers (ASC), enchaînant des projets plus ou moins de commande comme La Fièvre d'aimer de Luis Mandoki, Deux drôles d'oiseau, Quand l'esprit vient aux femmes, Juste Cause, les débuts à la réalisation de Jodie Foster Week-end en famille et le dernier film réunissant Jack Lemmon et Walter Matthau, La Croisière aventureuse. Puis il commence une collaboration ave Giuseppe Tornatore, d'abord avec La Légende du pianiste sur l'océan, puis sur Malèna, qui lui vaudra une nomination pour l'Oscar de la meilleure cinématographie. Il sera également engagé pour le film Max, coproduction anglo-canado-hongroise qui met en scène l'étrange amitié entre Max Rotthman, galeriste juif et le jeune Adolf Hitler aux véléités de carrière de peintre.

Une nouvelle carrière de réalisateur[modifier | modifier le code]

En 2005, Koltai entreprend de réaliser son propre film, Être sans destin, récit d'un jeune juif hongrois déporté en camp de concentration, adaptation du roman du Prix Nobel de littérature Imre Kertész. Le film est sélectionné à de nombreux festivals et lui permet de continuer avec un nouveau projet, une production américaine cette fois, Evening, sur un scénario de Michael Cunningham et Susan Minot, avec une distribution comprenant Claire Danes, et Glenn Close.

Filmographie sélective (chef opérateur)[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]