Lajkonik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lajkonik pod filharmonią.jpg
Lajkonik.JPG

Le lajkonik (prononcer laïkonik) est un personnage populaire du folklore cracovien. Il s'agit d'un cavalier barbu portant un costume d'inspiration turco-tatare incluant une sorte de robe élargie figurant le cheval, dont la forme actuelle est due à Stanisław Wyspiański.

Il est parfois utilisé comme un symbole de la ville, utilisé par des agences de voyages, des hôtels[1] et restaurants ou des groupes artistiques[2] [3][1]

On peut le rapprocher dans la forme du "cheval-jupon" ou "homme-cheval" qu'on retrouve dans des traditions de carnaval comme au Pays basque (zamalgo)[2] ou dans le Béarn et d'autres pays occitans (lo chivalet)[3], à Cassel et en Belgique, par exemple à Mons[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette tradition remonterait aux sièges de la ville de Cracovie par les Tatars et les Mongols au XIIIe siècle. Les archives attestent de ce défilé à partir de 1738[5].

Selon certains, il s'agirait de commémorer la chevauchée triomphale légendaire d'un pêcheur de la région qui, après avoir vaincu les envahisseurs, revint en ville revêtu des vêtements de l'ennemi[6].

L'étymologie de la première partie du mot laj est sujette à des débats entre spécialistes. Konik est un diminutif pour cheval.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le lajkonik est traditionnellement un des personnages centraux d'un défilé organisé depuis Zwierzyniec (ancien village sur les rives de la Vistule en amont du centre-ville, aujourd'hui partie intégrante de Cracovie) jusqu'à la Place centrale du Rynek Główny, chaque année à l'occasion des fêtes suivant la Fête-Dieu (une semaine après la fête religieuse). C'est souvent une personnalité connue du monde de la culture ou des affaires qui l'incarne.

Date du défilé (de 2011 à 2015)[modifier | modifier le code]

source : Musée historique de la ville de Cracovie

  • 30 juin 2011
  • 14 juin 2012
  • 6 juin 2013
  • 26 juin 2014
  • 11 juin 2015

Sens dérivés[modifier | modifier le code]

  • nom donné à un train intercité en Pologne (parcours Cracovie-Gdynia)
  • nom donné à certains prix décernés lors du Festival du film de Cracovie, parfois traduits par simplification en français comme "chevaux" d'or et d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Łukasz Olszewski, Lajkonik. Legenda i tradycja, Muzeum Historyczne Miasta Krakowa, Kraków 2009 (ISBN 83-7577-076-6[à vérifier : isbn invalide])

Sur les autres projets Wikimedia :