Laitue scariole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lactuca serriola

La laitue scariole, ou laitue sauvage (Lactuca serriola), sans doute ancêtre de la laitue cultivée[1], est une grande plante annuelle ou bisannuelle de la famille des Astéracées (ou Composées), appartenant au genre Lactuca.

Répartition[modifier | modifier le code]

Présente dans toute la France, c'est cependant dans les régions méridionales qu'elle est le plus abondante (adventice des vignes et des vergers non irrigués).

Description[modifier | modifier le code]

Lactucaserriola2web.jpg

Grande plante érigée de couleur glauque, pouvant atteindre près de deux mètres. Tige généralement glabre, plus ou moins visqueuse au contact des doigts.

Feuilles pennatilobées à pourtour épineux, à limbe parcouru d'un fin réseau de nervures blanchâtres. Le revers de la nervure médiane est également épineux. Les feuilles supérieures sont verticales (contrairement à l'espèce voisine Lactuca virosa, à feuilles horizontales), embrassant la tige.

Nombreux capitules jaune pâle, très petits par rapport à la plante, groupés en panicules.

Les fruits sont de petits akènes grisâtres à pappus blanc.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Organes reproducteurs :
  • Graine :
  • Habitat et répartition :
    • Habitat type : friches annuelles, subnitrophiles, médioeuropéennes
    • Aire de répartition : européenne

données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Parasites et parasitoïdes[modifier | modifier le code]

La laitue scarriole[2] peut être parasitée par des mouches Tephritidées, elle mêmes victimes de parasitoïdes. Les Téphritidées pondent dans les inflorescences. Les parasitoïdes sont les mêmes qui sont susceptibles de s'attaquer à la mouche de l'olive.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Si les jeunes pousses sont comestibles, il n'en va pas de même pour la plante adulte, d'odeur fétide, à la tige raide et aux feuilles épineuses, renfermant un latex blanchâtre.

Dans les pays anglo-saxons on l'appelle souvent « compass plant » (plante-boussole), car les feuilles de la tige principale sont disposées perpendiculairement à la lumière du soleil, avec une tendance à pointer vers le nord et le sud.

Comme la laitue vireuse,la laitue scariole a été utilisée comme substitut a l'opium. On se servait du latex séché, fumé ou bu en tisane - très amère !

Sources[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Lactuca.
Article connexe : Lactuca viminea.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Lecomte (photogr. Jean Lecomte), Lutter naturellement contre la Mouche de l'Olive, Saint-Rémy de Provence, édisud, coll. « Le choix durable »,‎ , 17x23, 216 p. (ISBN 978-2-7449-1004-3, [www.edisud.com présentation en ligne])

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Histoire et amélioration de cinquante plantes cultivées" Par Claire Doré,F. Varoquaux
  2. op. cit. Lecomte (2015) p. 57

Sur les autres projets Wikimedia :