Laisse tes mains sur mes hanches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laisse tes mains sur mes hanches est un film français réalisé par Chantal Lauby, sorti en 2003. Le titre est tiré d'un vers d'une célèbre chanson de Salvatore Adamo, Mes mains sur tes hanches (1965).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Odile Rousselet est une comédienne de 42 ans qui vit avec Marie, sa fille de 18 ans. Lorsque cette dernière la quitte pour emménager avec son copain, elle se retrouve seule et décide de sortir un peu plus. C'est à la fête foraine qu'elle fait de nouvelles rencontres...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb, sauf mention contraire

  • Titre : Laisse tes mains sur mes hanches
  • Réalisation : Chantal Lauby
  • Scénario : Chantal Lauby
  • Musique du film : Frédéric Talgorn
  • Directeur de la photographie : Tetsuo Nagata
  • Montage : Marie-Josèphe Yoyotte
  • Distribution des rôles : Pierre-Jacques Bénichou
  • Création des décors : Aline Bonetto
  • Création des costumes : Madeline Fontaine
  • Pays d'origine : France
  • Genre : Comédie sentimentale
  • Durée : 101 minutes
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Odile, le prénom du personnage de Chantal Lauby, était aussi celui de son personnage dans La Cité de la peur, le film des Nuls. Par ailleurs, dans la voiture des forains, Idir dit adorer la scène où un homme demande à Odile un whisky et où elle répond « juste un doigt ». Idir parle évidemment de la fameuse scène entre Gérard Darmon et Chantal Lauby dans La Cité de la peur. De plus, le nom Rousselet est également un hommage à André Rousselet, président de la chaine Canal+ au milieu des années 1980 qui contribua fortement à la notoriété du groupe comique Les Nuls.
  • Dans le film, on peut entendre la chanson Aeromusical du groupe Superbus dont la chanteuse, Jennifer Ayache, est la fille de Chantal Lauby. On peut aussi voir une affiche de Superbus en concert dans l'appartement de Guillaume.
  • L'histoire d'amour avec un homme plus jeune et de condition sociale plus modeste lorsque son enfant quitte le foyer pour s'installer seule présente une certaine similarité avec le film de Douglas Sirk Tout ce que le ciel permet, dans lequel Rock Hudson interprète le jardinier d'une veuve déprimée par les mondanités de la petite ville dans laquelle elle se morfond.
  • C'est le premier film de Jean-Pierre Martins, qui en oublie de regarder Chantal Lauby pour fixer la caméra droit dans les yeux.

Liens externes[modifier | modifier le code]