Lairet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lairet
Image illustrative de l'article Lairet
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Québec
Statut Quartier
Arrondissement La Cité-Limoilou
Démographie
Population 16 195 hab. (2011)
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie

Lairet est un des 35 quartiers de la ville de Québec, et un des neuf qui sont situés dans l'arrondissement La Cité–Limoilou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Portrait du quartier[modifier | modifier le code]

Le quartier Lairet est le secteur le plus au nord de l'arrondissement La Cité–Limoilou; il est immédiatement au sud de l'arrondissement Charlesbourg. C'est un quartier à vocation principalement résidentielle avec cependant des concentrations à vocation commerciale, le long de la 1re Avenue, récréative avec ExpoCité et industrielle avec la zone industrielle du Colisée. Le développement de ce quartier s'est principalement fait dans les années 1940 et 1950, ce qui en fait un secteur dont la population est maintenant vieillissante.

Au conseil municipal de Québec, le quartier est représenté par les districts de Maizerets-Lairet et Limoilou.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom fait référence à la rivière Lairet qui prend sa source à la limite sud de Charlesbourg.

Quant à la rivière, l'origine du nom est méconnue, mais certains ont avancé que Lairet serait le nom d'un des premiers résidents de Charlesbourg tandis que d'autres prétendent que cet hydronyme serait la déformation de « Loiret », un tributaire de la Loire en France.

Artères principales[modifier | modifier le code]

Parcs, espaces verts et loisirs[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte Odile[1] (1963, démolie en 2007 à cause de la présence d'une grande quantité d'amiante[2])
  • Église Saint-Albert-le-Grand[3] (1952, complétée 1962)
  • Église Sainte-Claire-d'Assise[4] (1951, fermée vers 1997 et transformée en centre d'hébergement[2])
  • Église Saint-Paul-Apôtre[5] (1960, transformée en logements subventionnés en 2007[6])

Musées, théâtres et lieux d'expositions[modifier | modifier le code]

Commerces et entreprises[modifier | modifier le code]

Lieux d'enseignement[modifier | modifier le code]

  • Commission scolaire de la Capitale
    • École primaire Saint-Albert-le-Grand
    • École primaire Sainte-Odile
    • École primaire Saint-Paul-Apôtre
    • École régionale des Quatre-Saisons (primaire et secondaire, clientèle en adaptation scolaire et en éducation spécialisée)
    • Centre de formation professionnelle de Limoilou

Autres édifices notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]