Lagunilla Llancanelo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lagunilla Llancanelo
Vue de la lagune de Llancanelo.
Vue de la lagune de Llancanelo.
Administration
Pays Drapeau de l’Argentine Argentine
Province Mendoza
Département Malargüe
Géographie
Coordonnées 35° 37′ 20″ S 69° 08′ 33″ O / -35.62214, -69.14245635° 37′ 20″ Sud 69° 08′ 33″ Ouest / -35.62214, -69.142456  
Type Lac d'eau salée
Superficie 650 km2

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Lagunilla Llancanelo
Cygne Coscoroba

La Laguna Llancanelo est une immense étendue d'eau salée qui se trouve dans le département de Malargüe, à l'extrême sud de la province de Mendoza, en Argentine, au sein de la dépression dite de los Huarpes, dans un environnement semi-désertique. Le nom de Llancanelo signifie en Mapudungun « Perle couleur vert-azur ».

Description - situation[modifier | modifier le code]

Il s'agit du centre d'un petit bassin endoréique. Elle est le produit de deux rivières issues des Andes, les río El Chacay et le río Malargüe. Celles-ci, après avoir fourni l'eau à la ville de Malargüe, finissent leur cours dans la lagune.

Son étendue maximale est de 65 000 hectares ou 650 km2, avec un périmètre de 120 km de rivages. Le lac forme un contraste éblouissant avec le désert qui l'entoure; il est parsemé d'îles et d'îlots. Sa belle eau bleue se détache sur le brun-ocre caractéristique des régions arides, et le tout avec l'immensité de la Cordillère des Andes en guise de toile de fond. C'est un paysage difficile à oublier, mais c'est aussi un prodigieux foisonnement d'oiseaux de multiples espèces.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour conserver cette perle naturelle la province de Mendoza en a fait dès 1980 une réserve naturelle provinciale, dûment surveillée afin d'éviter le braconnage, trop fréquent dans des régions isolées.

En 1995 un grand pas fut franchi suite à la proposition de la province d'inclure le site sur la liste des zones humides d'importance internationale. Il est devenu un site Ramsar depuis le 8 novembre 1995.

Faune[modifier | modifier le code]

De 1988 à 1995 les scientifiques universitaires réalisèrent de nombreuses observations en ces lieux. Ils identifièrent 155 espèces d'oiseaux qui fréquentaient les lieux (source: H. Soza-Multequina, Tome 4, 1995), dont 125 espèces migratoires qui y viennent surtout au printemps et en été. En 2010, les inventaires faisaient état de 164 espèces d'oiseaux, 2 espèces d'amphibiens, 5 de poissons, 8 de reptiles et 25 de mammifères. À quoi il fallait ajouter quelque 135 espèces végétales[1].

Avec 55 000 individus certains étés, la lagune héberge une des plus importantes populations de flamants du Chili au monde. Cette espèce est emblématique du site.

On peut admirer des flamants (du Chili et de James), des canards, des poules d'eau (ou gallaretas), des foulques (ou taguas), des grèbes (Podiceps gallardoi notamment), des hérons bruns et blancs (ou garzas), des pluviers (ou chorlos) , et trois variétés de cygne: le cygne à cou blanc, le coscoroba (11.500 individus certaines années) et le cygne à cou noir (jusque 30 000 individus).

Certaines espèces sont particulièrement importantes à conserver, car elles sont rares ou menacées. Parmi elles le flamant de James et le petit goéland (gaviota chica).

Également en péril d'extinction: un petit rongeur vivant dans les arbustes salés des rives, la rata del salar ou rat-viscache roux d'Argentine (Tympanoctomys barrerae).
On y trouve aussi le "renard" culpeo, ainsi que la belette de Patagonie et le grison, ces deux derniers de la famille des mustélidés.
Citons enfin: le guanaco (Lama guanicoe) et des rongeurs comme le "chinchillón" Lagidium viscacia ou viscache des montagnes, le "tuco-tuco" ou Ctenomys mendocinus, le mara et le cobaye nain de Patagonie (Microcavia australis).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) [PDF] Sitio RAMSAR : Laguna Llancanelo - (Heber Sosa Mendoza -2010)

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]