Lagostina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lagostina

Création 1901
Fondateurs Carlo et Emilio Lagostina
Forme juridique Société par actions
Siège social Drapeau d'Italie Omegna (Italie)
Activité Fabrication et commercialisation d'articles culinaires et arts de la table
Société mère Groupe SEB
Sociétés sœurs Tefal, Krups, Moulinex
Site web http://www.lagostina.fr

Lagostina est un fabricant italien d’articles culinaires haut de gamme. Implantée à Omegna depuis 1901, la marque fait aujourd’hui partie du Groupe SEB.

Histoire[modifier | modifier le code]

1901 – 1930 : Une région qui pousse les hommes au dépassement de soi[modifier | modifier le code]

Carlo Lagostina et son fils Emilio

Lagostina est créée en 1901 par Carlo et Emilio Lagostina à Omegna, dans le Piémont, une région réputée pour la production artisanale d’articles ménagers.

C’est dans cette contrée où l’économie est fondée essentiellement sur le bois, que les étainiers vont peu à peu s’installer et participer aux prémices du progrès industriel. La diffusion de l’énergie électrique, le développement du réseau ferroviaire, la présence d’une main d’œuvre qualifiée participent fortement à l’élan industriel.

Peu à peu Lagostina se spécialise dans la fabrication de couverts en fer étamé. Ainsi, au début des années 1930, l’entreprise est capable de fabriquer quotidiennement jusqu'à 30 000 couverts et vend non seulement aux particuliers mais aussi à la Marine, l’Armée et l’Aéronautique.

1932 – 1956 : Les débuts de l’acier inoxydable[modifier | modifier le code]

On doit à Massimo Lagostina, petit-neveu du fondateur, le lancement des premiers ustensiles de cuisine en acier inoxydable. Ce matériau, totalement nouveau pour l’époque mais déjà reconnu pour ses qualités d’esthétisme et de robustesse, permet dès lors à Lagostina d’exprimer l’Art de vivre à l’italienne.

En 1929, à la Foire de Milan, Massimo voit les premières tôles en acier inoxydable. Aux États-Unis et en Suède, la production industrielle de cet alliage a commencé après une longue période d’études et d’expériences. À cette époque on était en train d’expérimenter les premiers produits manufacturés pour les industries chimiques et alimentaires. Massimo comprend très vite que ce matériau peut aussi être utilisé avec succès dans le domaine des ustensiles de cuisine.

En 1934, Lagostina créé la première collection d’ustensiles de cuisine en inox : « Casa Mia ». La gamme porte le célèbre logo de « la petite maison avec la cheminée qui fume » et va connaître un véritable succès, immortalisé en 1956 par son exposition au Musée d’Art Moderne de New York (MoMA).

Parallèlement, l’ascension de Lagostina se poursuit grâce à la fabrication de pièces techniques pour l’aéronautique jusqu’en 1940. La production de pièces techniques est très intense pendant la guerre.

À cette époque, vendre des casseroles en acier n’est pas une chose facile et Massimo doit relever le défi d’imposer ses nouvelles gammes. Il fournit un travail important pour faire accepter ce nouveau produit, beaucoup plus coûteux, sur le marché. Les premiers clients sont principalement les hôpitaux, les paquebots mais aussi les grands magasins tels que La Rinascente à Milan.

1957 – 1971 : Le succès confirmé de l’acier inoxydable[modifier | modifier le code]

Un atelier de production au milieu du siècle dernier

Les années 1956-1957 signent la fin de la fabrication du fer étamé. C’est un tournant important pour Lagostina : l’usine est modernisée et mécanisée afin de pouvoir répondre à la forte demande.

L’entreprise va se doter de son propre laboratoire de recherches et de développements permettant la mise au point de procédés novateurs. Le grand boom industriel avance inexorablement avec le lancement en 1955 du premier fond thermodiffuseur : Thermoplan® qui assure une excellente conductibilité de la chaleur sur tout le fond de l’ustensile.
1960 marque la naissance de l’autocuiseur Lagostina, doté de son système de fermeture et d’ouverture si caractéristique : à levier et couvercle flexible, entièrement fabriqué en acier inoxydable alors que dans le reste de l’Europe ces produits sont construits en aluminium.

C’est aussi l’époque où une nouvelle usine et de nouveaux bureaux sont construits, avec la complicité de l’architecte Carlo Mazzeri qui avait déjà participé en tant que designer à la création des poignées Moon Line® et de la bouilloire avec fond Thermoplan ®.
Viennent les années dédiées à l’export, au Canada notamment et en France où une filiale commerciale est créée en 1967.

Lagostina se distingue durant ces années par une communication innovante et humoristique, telle que La Linea d’Osvaldo Cavandoli. Elle figure ainsi parmi les premières entreprises italiennes à comprendre l’importance des campagnes publicitaires. D’autres designers célèbres vont contribuer à asseoir la notoriété de la marque et sa forte personnalité. Ainsi, Giorgetto Giugiaro signe le design de l’autocuiseur « Atmosphère® » et des casseroles « Modia® ».

1972 – 2001 : l’assise d’une image prestigieuse dédiée à l’Art culinaire[modifier | modifier le code]

Cette dernière partie du XXe siècle se caractérise par une démarche de diversification des collections. En effet, au fil des ans, Lagostina a adapté sa production à l’évolution des modes culinaires et des saveurs : les années 1980 voient l’arrivée d’une nouvelle fonction pour l’autocuiseur : celle de la « cuisson vapeur » et le lancement en 1986 de la « Pastaiola® », marmite spécifique pour cuire et égoutter les pâtes.

2005 : Une nouvelle orientation qui s’appuie sur la culture originelle de la marque[modifier | modifier le code]

Lagostina devient en 2005 une marque du Groupe SEB, spécialiste en articles culinaires, et rejoint donc les autres marques haut de gamme du Groupe : Krups et All-Clad. Le positionnement ainsi que l’identité de Lagostina sont redéfinis afin que la marque représente au mieux ses origines à travers l’art de vivre à l’italienne.

En 2009, Lagostina s’associe au célèbre photographe suisse Steeve Iuncker pour rendre hommage aux femmes italiennes qui, de génération en génération, cuisinent les meilleures pâtes au monde. Lagostina édite le livre «PASTA »: à travers une galerie de portraits, le lecteur fait connaissance avec Emanuela, Antonella ou encore Lucia…, des femmes italiennes modernes qui ont accepté de partager leurs secrets de cuisine sous l’objectif du photographe.

Produits[modifier | modifier le code]

Lagostina produit des articles culinaires haut de gamme tels que poêles, casseroles, faitouts, cocottes en fonte et autocuiseurs ainsi que des articles Arts de la Table (services, couverts…).

Innovations[modifier | modifier le code]

Parmi les innovations récentes, on trouve la gamme « Melodia Triply » et surtout les autocuiseurs Domina® et Maga® lancés en 2007, qui bénéficie du nouveau système d’ouverture et fermeture breveté « Easy Opening » qui s’ouvre avec une main et se ferme avec un « clic » pour plus de sécurité.

En 2009, Lagostina lance « La Collezione Rossa », une innovation mondiale dans le domaine des articles culinaires. Cette collection est le résultat d’un procédé technologique unique (Steel&Color®) qui permet la fusion de l’inox et de la couleur et a été récompensée par le célèbre prix RedDot Design Award.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (it) Vitaliano Moroni, Lagostina 100 ans d’entreprise, Stresa, Lazzarini,‎ 2003

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel