Lagon bleu (Islande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagon bleu et Blue Lagoon.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le Myvatn Nature Baths aussi appelé Blue Lagoon.
Bláa lónið
Vue générale du lagon bleu.
Vue générale du lagon bleu.
Localisation
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Suðurnes
Municipalité Grindavík
Zone volcanique Système volcanique de Reykjanes
Coordonnées géographiques 63° 52′ 48″ N 22° 26′ 53″ O / 63.879914, -22.448115 ()63° 52′ 48″ N 22° 26′ 53″ O / 63.879914, -22.448115 ()  
Caractéristiques
Température 39°C
Minéraux rejeté(s) Silice, soufre, sels

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Bláa lónið

Le lagon bleu, en islandais Bláa Lónið (nom commercial anglais : Blue Lagoon), est le nom d'une station thermale située dans le sud-ouest de l'Islande, sur la péninsule de Reykjanes, à quatre kilomètres de Grindavík, quatorze kilomètres de l’aéroport international de Keflavík et à quarante minutes au sud-ouest de la capitale Reykjavik. Ses eaux proviennent de la centrale géothermique de Svartsengi.

Géologie[modifier | modifier le code]

Vue de la partie aménagée du site.

La particularité de cette station thermale est la création d'un lac totalement artificiel de plus de 200 mètres de longueur dans une zone volcanique, au milieu des champs de lave et de lichen alimenté par l'eau de la centrale géothermique de Svartsengi.

Grâce à un forage à plus de 2 000 mètres de profondeur, la centrale extrait une eau sous pression (12 bars) à 240 °C réchauffée par l'activité volcanique de l'île qui permet de produire de l'électricité géothermique et de chauffer les villes de Grindavik et la capitale Reykjavik.

L'eau chargée en silice ressort de la centrale entre 30 et 39 °C et alimente directement la station thermale et le lac artificiel. Ces dépôts rendent le sol imperméable avec le temps, d'où la nécessité pour la central de continuellement creuser de nouveaux bassins de décantation dans le champ de lave. Une installation expérimentale située à proximité de la centrale permet de voir les premiers essais effectués par les ingénieurs pour évaluer la vitesse de sédimentation, qui constitue clairement un facteur limitatif, autant sur l'économie que sur la durabilité. L'exploitation géothermique à cet endroit ne s'effectue donc pas sans impact environnemental.

Composition de l'eau thermale[modifier | modifier le code]

Cette eau est naturellement riche en sels minéraux, silicates et algues bleu-vert. Ce sont ces algues qui donnent au lagon sa couleur bleue turquoise laiteuse et expliquent le surnom. Sa salinité est de 2,5 % alors que celle de l'eau de mer islandaise est d'environ 3,4 %.

Cette eau a une renommée internationale[réf. nécessaire] pour le traitement de nombreuses maladies de la peau telles que le psoriasis et l'eczéma. Une clinique pour traiter certaines de ces dermatoses a ouvert en juin 2005. Le centre comprend également un sauna, un bain d'eau bouillante, une chute d'eau, un centre de massage, etc.

Vue panoramique de la partie non aménagée du lac.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :