Lager Beer Riot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lager Beer Riot (en français : « émeute de la bière lager ») est survenue à Chicago dans l'Illinois en 1855 lorsque le maire Levi Boone, petit-neveu de Daniel Boone, proposa lors d'une réunion au conseil municipal, une ordonnance locale stipulant sur l'hypothétique fermeture des tavernes de la ville les dimanches et sur l'augmentation du coût des permis d'alcool passant de 50 dollars par an à 300 dollars par trimestre, c'est-à-dire une hausse faramineuse de 2 400 %.

Déroulement des faits[modifier | modifier le code]

Cette initiative de hausse du coût des permis d'alcool est alors considérée comme une « attaque économique » envers les immigrants allemands. Le 21 avril de la même année, après l'arrestation de plusieurs propriétaires de cabaret ayant vendu de la bière le dimanche, des manifestants affrontent la police dans le centre-ville, près de la cour de justice du comté de Cook.

Des rassemblements d'immigrants en colère envahissent le quartier du Loop ; le maire ordonne l'ouverture des ponts mobiles pour empêcher des nouvelles vagues de manifestants de traverser la rivière Chicago. Quelques manifestants restent piégés sur les ponts ; les policiers ouvrent alors le feu sur des manifestants qui se sont retrouvés coincés sur le pont de Clark Street, au-dessus de la rivière Chicago. Un capitaine de police perd un bras dans l'émeute. Des rumeurs courent dans toute la ville selon lesquelles certains des manifestants avaient été tués par la police de Chicago, bien qu'il n'y ait eu aucune preuve à l'appui ; des canons chargés situés sur la place publique contribuèrent à ces rumeurs. L'année suivante, après que Boone est chassé de son bureau, l'interdiction est abrogée.

Cette émeute se conclut par un mort et plusieurs dizaines arrestations.

Lien interne[modifier | modifier le code]