Ladonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

56° 17′ 16″ N 12° 32′ 22″ E / 56.28778, 12.53944 ()

Drapeau de Ladonia
Drapeau de Ladonia : Normalement la croix et le fond sont de la même couleur et donc se confondent
Lars Vilks Ladonia Nimis
Nimis vue depuis la baie
Lars Vilks Ladonia Arx
Arx

Ladonia (en suédois: Ladonien) est une micronation, proclamée en 1996 à la suite d'une bataille judiciaire de longues années entre l'artiste Lars Vilks et les autorités de Suède à propos de deux sculptures dont il est l'auteur. Le territoire revendiqué se situe dans la réserve naturelle de Kullaberg, formant une enclave dans le sud du pays. Elle n'est reconnue par aucune nation, seulement par d'autres micronations.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1980, Lars Vilks commence la construction de deux sculptures, Nimis ("Sans titre", une structure composée de 75 tonnes de bois déposé par la mer) et Arx ("forteresse", faite en pierre) dans la réserve de Kullaberg, au nord-ouest de la Scanie, près du village d'Arild, commune de Höganäs. L'emplacement des sculptures est difficile à atteindre et elles ne sont connues que deux ans après leur élévation, lorsque le conseil municipal déclare ces sculptures comme des bâtiments et qu'en conséquence, au vu de la loi, elles doivent être détruites. Les sculptures deviennent pourtant une attraction touristique.

Vilks fait appel de la décision, mais perd. Il fait appel à plusieurs reprises, le gouvernement suédois propose sa médiation. Cependant Nimis est racheté auprès de Vilks par Christo et Jeanne-Claude, après la mort de Joseph Beuys, qui en était devenu propriétaire en 1984.

En 1996, Vilks déclare la micronation de Ladonia en signe de protestation envers le conseil local.

En 1999, une autre sculpture, Omphalos, est créée. Elle est faite de pierres et de béton, fait 1,61 m de hauteur pour un poids d'une tonne. La Fondation Gyllenstiernska Krapperup, formée pour promouvoir l'art et la culture, porte plainte. En août 1999, le tribunal du district ordonne son retrait. La fondation demande aussi le retrait de Nimis et d'Arx, mais le tribunal rejette sa demande. Elle fait appel à la Cour Suprême, qui rejette aussi sa demande. La police ne peut pas identifier Vilks comme l'auteur, mais le tribunal considère que si.

La suppression d'Omphalos fait l'objet d'une controverse. Vilks demande un moyen acceptable de retirer son œuvre. Il propose de la faire exploser le 10 décembre 2001, le jour de la remise du Prix Nobel de la paix. Le conseil du comté prend une décision le 7 décembre qui ne sera révélé que le 10. Entre-temps, l'artiste Ernst Billgren (sv) rachète la sculpture à Vilks et demande qu'elle ne soit pas endommagée. Dans les premières heures du 9 décembre, un bateau-grue envoyé par les autorités enlève la sculpture et une facture de 92 500 couronnes est envoyée à Vilks. Malgré la demande du nouveau propriétaire, la sculpture est endommagée durant la manutention.

Par la suite, Vilks demande au conseil local pour élever un monument rendant hommage à Omphalos là où elle se trouvait. Une autorisation est accordée, sous condition que le monument ne fasse pas plus de 8 cm de haut. Cette condition est respectée, l'œuvre est inaugurée le 27 février 2002.

En juillet 2006, un site web satirique, "Les Forces de la Coalition Armée des Internet" ("the Armed Coalition Forces of the Internets" (ACFI)) déclare la guerre à la micronation, sous prétexte qu'elle n'a pas reconnu les droits à Internet et au piratage à ses citoyens.

En 2013, la reine est Carolyn, le président est Christopher Matheoss et le vice-président est le lieutenant-colonel Son Illustre Altesse Osborne Wrigley-Pimley-McKerr III, comte Wrigley d'Håle.

Citoyenneté et constitution[modifier | modifier le code]

La reine Caroline de Ladonia
La reine Caroline de Ladonia, après son couronnement en septembre 2011

Au moment de sa création, Ladonia n'avait aucune population. En 2011, il y a 15 567 Ladoniens issus de plus de 50 pays. Aucun n'est résident à Ladonia[1], il n'y en eut qu'un seul par le passé[2].

Le gouvernement de Ladonia est conjointement dirigé par une reine et un président. Le président et le vice-président sont élus tous les trois ans, tandis que la reine, une fois couronnée, règne à vie. L'actuel président est membre du parti de la république royaliste[3]. Vilks est secrétaire d'État, il supervise ou exécute les opérations de la micronation comme la remise de la citoyenneté et la rédaction du journal "national". Le conseil des ministres constitue le pouvoir législatif et participe à des débats et des votes de propositions de lois via Internet. De nombreux ministères ont des connotations artistiques et des noms fantaisistes.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ladonia's population chart on www.ladonia.org
  2. http://www.ladoniaherald.com/2009/president-election-candidates
  3. http://www.ladoniaherald.com/2013/the-result-of-the-election

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :