Lac du Salagou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac du Salagou
Le lac du Salagou vu depuis le sud-est.
Le lac du Salagou vu depuis le sud-est.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Hérault
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 21″ N 3° 21′ 55″ E / 43.65583, 3.3652843° 39′ 21″ Nord 3° 21′ 55″ Est / 43.65583, 3.36528  
Origine Retenue d'eau
Superficie 7 km2
Longueur 7 km
Largeur 2 km
Altitude 140 m
Profondeur 40 m
Volume 102 millions de m3
Hydrographie
Alimentation Salagou
Émissaire(s) Salagou

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac du Salagou

Le lac du Salagou est un lac de retenue du barrage du Salagou. Il est situé au centre du département de l'Hérault, sur la rivière Salagou, affluent de la rivière Lergue qui se jette dans l'Hérault. Il atteint une profondeur d'environ 40 mètres.

Le lac a ennoyé une partie des communes de Clermont-l'Hérault à l'est, Liausson au sud, Octon à l'ouest, et Celles au nord. Le niveau de l'eau est à environ 140 m d'altitude. La surface du plan d'eau est d'environ 700 hectares, tandis que le volume du réservoir est égal à 102 millions de m3. Le lac est dominé par des monts et des plateaux culminant à 300 m à l'est et jusqu'à 407 m pour le Carels à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le barrage du lac du Salagou.

Le projet de barrage fut lancé dans les années 1950, dans le but de créer une réserve d'eau qui favoriserait une diversification des cultures, comprenant le développement d'une production fruitière, la viticulture devenant surproductive. Secondairement, le barrage aurait pour but de régulariser les crues de l'Hérault. Les travaux débutèrent en 1964 pour se prolonger jusqu'au début de 1969.

Alors qu'on pouvait penser, en 1968, qu'il faudrait des années pour que la cuvette de l'Escandorgue se remplisse, un seul très gros orage la combla à moitié en mars 1969. D'autres précipitations remplirent presque totalement la cuvette en quelques mois, donnant raison aux calculs des ingénieurs.

Le Lac du Salagou sert aussi aux canadairs de la Sécurité Civile pour se ravitailler en eau.

Aspect touristique[modifier | modifier le code]

Vue panoramique du Lac du Salagou.

Le lac est un site touristique accessible facilement depuis les trois plus grandes villes Héraultaises (Montpellier, Béziers, Sète, surtout avec l'ouverture de l'autoroute A 75). Les domaines d'intérêt sont :

Géologie[modifier | modifier le code]

La ruffe, roche rouge du Lac du Salagou.
Cheminée basaltique.

L'emplacement du lac a été décidé en raison de l'imperméabilité du sous-sol, propice à maintenir le niveau d'eau. Ce sous-sol est constitué de la « ruffe », roche rouge formée par la combinaison de sédiments argileux et d'oxydes de fer. Ces roches sédimentaires sont datées du Permien (-280 millions d'années). C'est le résultat d'un dépôt en milieu aquatique d'eau douce calme. On trouve des coulées et cheminées basaltiques, témoins d'intenses activités volcaniques anciennes. On peut y observer des empreintes fossiles de Thérapsides au lieu-dit La Lieude.

Cinéma[modifier | modifier le code]

La Presqu'île du Rouens.

La scène du pique-nique dans Deux hommes dans la ville de José Giovanni a été tournée sur les bords du lac en 1973.

Zone Rouge réalisé par Robert Enrico, sorti le 9 avril 1986, avec Sabine Azéma et Richard Anconina a été, pour parties, tourné à Celles (scènes du village incendié) et Octon (scènes de la visite chez le docteur et dans le bar)

Des scènes de Fucking Fernand film de Gérard Mordillat sorti en 1987 avec Marie Laforêt, Thierry Lhermitte et Jean Yanne : combat de Jean Yanne avec un crocodile dans le lac, attaque d'un panzer (tank allemand) par un avion de chasse.

Des scènes du film RRRrrrr!!! de Alain Chabat y sont aussi tournées en 2004. La totalité du film est d'ailleurs tournée dans un rayon de 50 km (Hérault et Aveyron).

Des scènes du film Toutes nos envies de Philippe Lioret ont été tournées au Lac du Salagou en 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Bousquet, Découverte géologique : les plus beaux sites de l'Hérault, Prades-le-Lez, Éd. Écologistes de l'Euzière,‎ 2008, 160 p. (ISBN 9782906128248)

Notes et références[modifier | modifier le code]