Lac du Mas Chaban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac du Mas Chaban
Le lac devant Lésignac-Durand.
Le lac devant Lésignac-Durand.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Charente
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 18″ N 0° 38′ 52″ E / 45.805, 0.64778 ()45° 48′ 18″ Nord 0° 38′ 52″ Est / 45.805, 0.64778 ()  [1]
Type Barrage
Superficie 1,76 km2
Altitude 218 m
Profondeur 20 m
Hydrographie
Alimentation la Moulde
Émissaire(s) la Moulde

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac du Mas Chaban

Géolocalisation sur la carte : Charente

(Voir situation sur carte : Charente)
Lac du Mas Chaban

Le lac du Mas Chaban est un lac artificiel créé par la construction d'un barrage, mis en eau en 2000[2], ouvrage implanté sur la Moulde, dans le département de la Charente, sur les communes de Lésignac-Durand et Massignac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lacs de Haute-Charente : lac du Mas Chaban et son grand voisin le lac de Lavaud.

Il est situé à 3 km en amont de la confluence de la Moulde avec la Charente et à 3,5 km à l'ouest de son voisin le lac de Lavaud, avec lequel il forme les lacs de Haute-Charente.

D'une surface de 1,17 km2[2] il reçoit l'eau d'un bassin versant de 52 km2 amenée par la Moulde grossie du Cluzeau, du Mas de Lépi, puis du Turlut et du Petit Pont sur la rive gauche du lac.

Le volume de la retenue est de 14,2 Mm3 avec les retenues secondaires. Le débit réservé est de 80 l/s et le débit maximum de 2 m3/s.

La retenue sert principalement à l’agriculture, pour répondre à la demande croissante d'irrigation.

Dans une moindre mesure, elle permet aussi de réduire les crues en saison humide, et de régulateur afin d'éviter les assecs en été.

Environnement[modifier | modifier le code]

Le lac accueille quelques espèces d'oiseaux aquatiques.

Il est équipé d'un système de déstratification thermique par bullage[3], car les lacs de barrages dans lesquels l'eau se stratifie en couches froides et anoxiques vers le bas peuvent significativement affecter l'écologie du cours d'eau en aval. Le système de stratification a aussi quelques inconvénients (l'ensemble de la masse d'eau est réchauffée les années très chaudes; les poissons et autres organismes aquatiques ne peuvent alors trouver d'eau plus fraîche en descendant, et on ne peut pas non plus fournir d'eau plus froide à l'émissaire). Cette eau plus chaude est plus vulnérable à la pullulation de pathogènes et à l'eutrophisation, mais les inconvénients sont jugés compensés par les avantages[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées carte IGN à l'échelle 1:25000 sur Géoportail
  2. a et b SIE Adour-Garonne, « Fiche du lac de Lavaud » (consulté le 25 mars 2013)
  3. a et b Savy Benoît, Touchart Laurent. Les lacs à déstratificateur thermique et le cas de Mas Chaban (Charente, France) / Lakes and air bubble system : the exemple of the Mas Chaban reservoir (Charente, France). In: Revue de géographie alpine. 2003, Tome 91 N°1. pp. 81-91 ; doi:10.3406/rga.2003.2232 ; Résumé et texte complet en Licence Creative Commons, sans usage commercial