Lac de Lispach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Lispach
Le lac de Lispach vu de la D34c
Le lac de Lispach vu de la D34c
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Vosges
Région Lorraine
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 06″ N 6° 56′ 32″ E / 48.0517, 6.942248° 03′ 06″ Nord 6° 56′ 32″ Est / 48.0517, 6.9422  
Superficie 12,17 km2
Altitude 909 m
Profondeur 9 m
Volume 200 000 m3
Hydrographie
Émissaire(s) le Chajoux puis la Moselotte

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac de Lispach

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Lac de Lispach

Le lac de Lispach est situé dans le département des Vosges, en région Lorraine, sur la commune de La Bresse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac occupe une cuvette glaciaire d'altitude traversée par un affluent droit de la Moselotte[1], le Chajoux, de 7,7 km de longueur[2]. Sa superficie est de 12,17 km2[notes 1].

Une grande partie de son emprise est occupée par une tourbière, sèche du côté amont et humide, voire submergée vers l'aval[3].

L'emprise de la tourbière sur le lac

Hydronymie[modifier | modifier le code]

La mer de Wispach (1627), Lac de Lispach (XVIIIe siècle), Lac de Vispach (1836).

Histoire[modifier | modifier le code]

Xavier Thiriat, naturaliste vosgien, écrivait en 1882 : « Le lac recouvert d'une épaisse couche de végétation palustre, comme le lac de Blanchemer, finira par se transformer en tourbière.» L'activité humaine du XXe siècle allait inverser cette affirmation.

  • 1914 : Première retenue d'eau au bénéfice des tissages et des scieries de la vallée du Chajoux.
  • 1943 : Amélioration du barrage.
  • 1948 : Érection d'un barrage en aval, au lieudit La Ténine, pour doubler la capacité.
  • 1961 : Mise en service de l'actuel barrage de Lispach.
  • 1970 : Établissement d'une convention annuelle entre la commune et les industriels.
  • 1990 : Arrêt de l'utilisation des eaux du lac à des fins industrielles. Le niveau du lac est alors stabilisé.

Tourisme et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Un sentier jalonné de panneaux informatifs fait le tour du lac : 1 h 30 pour 3 km[notes 1]. Des visites guidées de la tourbière sont proposées par l'Office du tourisme bressaud.
  • Malgré l'acidité de son eau[4], le lac est poissonneux[5].
  • Une station de ski familiale profite de la pente qui fait face au lac[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b selon france-voyage.com : site bloqué avec liste noire anti spam.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Moselotte (A41-0200) » (consulté le 26 janvier 2013)
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Chajoux (A4100770) » (consulté le 26 janvier 2013)
  3. office de tourisme de La Bresse, « Le Lac de Lispach » (consulté le 26 janvier 2013)
  4. Etienne Hubault, « Un lac acide de montagnes anciennes : Le lac de Lispach, dans les Vosges - etude hydrobiologique » (consulté le 26 janvier 2013)
  5. Le site des pécheurs de la Bresse (Vosges) AAPPMA La Bresse, « Le lac de Lispach » (consulté le 26 janvier 2013)
  6. Bernard Gehin - Cornimont, « Centre de ski du Brabant - La Bresse - Vosges » (consulté le 26 janvier 2013)