Lac d'Oô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac d'Oô
Le lac vers 1900
Le lac vers 1900
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Haute-Garonne
Géographie
Coordonnées 42° 44′ 24″ N 0° 29′ 31″ E / 42.74, 0.49242° 44′ 24″ Nord 0° 29′ 31″ Est / 42.74, 0.492  
Type Barrage
Superficie 42 ha
Altitude 1 507 m
Profondeur 70 m
Hydrographie
Émissaire(s) Neste d'Oô

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Lac d'Oô

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Lac d'Oô

Le lac d'Oô est un lac des Pyrénées de 42 ha et d'une profondeur maximale de 67 m, artificiel depuis la construction d'un barrage sur le lac glaciaire. Il alimente la centrale hydro-électrique d'. Son nom est particulièrement connu par les cruciverbistes.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Étymologie de Oô : du gascon iu ou èu, « lac de haute montagne ». Il est d'abord appelé Lac de Séculéjo jusqu'au XIXe siècle[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Le lac est situé à une altitude de 1 507 m sur la commune d' près de Bagnères-de-Luchon dans la Haute-Garonne (région Midi-Pyrénées).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le lac d'Oô est traversé par la Neste d'Oô.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Professeur Nérée Boubée s'est intéressé à ce lac ainsi qu'à ses environs, rapportant ses observations scientifiques, faites avec les moyens de l'époque, à travers quelques publications :

  • 1831 - « Promenade de Bagnères au lac d'Oô », étude de la vallée du Larboust.
  • 1832 - « Relation des expériences physiques et géologiques faites au lac d'Oô », comprenant l'itinéraire du naturaliste de Bagnères-de-Luchon au lac.
  • 1845 - « Bains et courses de Luchon », guide pour courses et promenades.
  • 1856 - « Souvenir obligé de Luchon », ce qu'il importe le plus de voir à Luchon et dans ses alentours avec le livret du musée.

Le barrage d'une capacité de 1 200 m3 a été fini de construire en 1921. La retenue du lac d'Oô totalise 15 millions de mètres cubes.

Voies d'accès[modifier | modifier le code]

Haut lieu de balade pyrénéenne. Une des attractions est sa cascade de 275 m de hauteur. Le refuge auberge du lac d'Oô, rive gauche du barrage, offre un service d'hébergement et de restauration.

La montée au lac se fait par le sentier GR 10 et dure environ une heure (deux heures AR) pour un simple marcheur, depuis les Granges d'Astau (1 139 m), terminus de la petite route qui remonte la vallée d'Oô. En été, une navette relie les Granges d'Astau et le centre de Luchon.

Le sentier se prolonge au-delà du lac, vers les lacs d'Espingo et de Saussat, puis plus haut vers le lac du Portillon.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lac d'Oô », lacsdespyrenees.com (consulté le 18 janvier 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]