Lac Nasser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac Nasser
Lac de Nubie
Le lac Nasser vu à partir du site d'Abu Simbel
Le lac Nasser vu à partir du site d'Abu Simbel
Administration
Pays Drapeau du Soudan Soudan, Drapeau de l'Égypte Égypte
Géographie
Coordonnées 22° 25′ N 31° 45′ E / 22.417, 31.7522° 25′ Nord 31° 45′ Est / 22.417, 31.75  
Type lac de barrage
Origine Construction du haut barrage d'Assouan, entre 1958 et 1970
Superficie 6 216 km2
Longueur 500 km
Altitude 183 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
180 m
25,2 m
Volume 162 km3
Hydrographie
Alimentation Nil
Divers
Peuplement piscicole Perche du Nil

Géolocalisation sur la carte : Soudan (relief)

(Voir situation sur carte : Soudan (relief))
Lac NasserLac de Nubie

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Lac NasserLac de Nubie

Le lac Nasser (en arabe : بحيرة الناصر, Buhayrat an-Nasir) est un lac artificiel situé à la frontière entre l'Égypte et le Soudan. « Nasser » est l'appellation de la portion égyptienne de ce plan d'eau (soit 83 % de sa surface totale), le côté soudanais portant le nom de lac de Nubie.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Le lac Nasser est long de 500 km, sa largeur varie entre 5 et 35 km pour une surface totale de 6 216 km2, dont 5 250 km2 en Égypte. Il constitue un réservoir de 162 milliards de mètres cubes (soit 162 km3) d'eau en plein désert de Haute-Égypte. De fait, si l'on tient compte de l'envasement prévisible (31 km3 prévus dans les 500 prochaines années), du volume des crues (41 km3/an) et de l'évaporation et des infiltrations, le volume d'eau disponible n'est plus que de 74 km3, répartis pour 55,5 km3 pour l'Égypte et 18,5 km3 pour le Soudan. Une grande partie de l'eau égyptienne est affectée au projet d'irrigation de la dépression de Toshka.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé à l'issue de la construction du haut barrage d'Assouan, entre 1958 et 1970, il est alimenté par les eaux du seul Nil. Lors de sa construction et pour contrer la montée des eaux, plusieurs sites archéologiques nubiens, dont Abou Simbel et Philæ, furent démontés pierre par pierre et déplacés en hauteur. Ce chantier fut de fait l'occasion de déplacements massifs d'infrastructures et de populations (essentiellement plusieurs centaines de milliers de Nubiens d'Égypte) : le port fluvial soudanais de Wadi Halfa fut par exemple totalement submergé et remplacé par une ville nouvelle aux bords du nouveau lac.

Malgré les dégâts causés par ce poisson dans le lac Victoria, la perche du Nil, que les Égyptiens appellent Samos, a été introduite dans le lac Nasser. Là aussi, elle connaît, dans ce jeune lac de barrage, une grande expansion.

De plus, de par son effet régulateur sur les crues du fleuve, il diminue la quantité d'alluvions déposée en aval et est directement cité comme responsable de l'érosion du delta du Nil.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le lac tient son nom du président Gamal Abdel Nasser, maître d'œuvre de cet ouvrage contesté.

position géographique du lac Nasser

Notes et références[modifier | modifier le code]